TEP [Tomographie par émission de positons au FDG (fluoro-désoxy-glucose) ; scintigraphie au FDG]

Publié le 03 Avril 2002 à 2h00 par Dr Véronique Talma, médecin radiologue
A quoi sert la tomographie par émission de positons (TEP) au FDG ? En quoi consiste la tomographie par émission de positons au FDG ? Faut-il prendre des précautions avant ou après l'examen ?

A quoi sert la tomographie par émission de positons (TEP) au FDG ?

La TEP est un examen, dont l'introduction dans le domaine du diagnostic clinique, est très récente. Son principal intérêt est de permettre la recherche de métastases, dans le bilan et le suivi après traitement de certains cancers (poumon, côlon, lymphomes,…).

En quoi consiste la tomographie par émission de positons au FDG ?

La TEP consiste à mettre en place une perfusion de FDG. Le patient reste ensuite au repos, allongé pendant une heure, le plus immobile possible. Puis des images sont enregistrées par une caméra selon les mêmes principes que tout examen scintigraphique. La TEP permet alors de visualiser le rayonnement émis par les cellules tumorales qui consomment une forme particulière de glucose (FDG) marqué par un traceur radioactif.

La TEP permet d'obtenir des images du corps entier et des images en coupe dans les trois plans de l'espace, visualisant la fixation du FDG.

Faut-il prendre des précautions avant ou après l'examen ?

Il faut être à jeun depuis au moins 6 heures avant le début de la perfusion. La contraction musculaire peut entraîner une fixation du FDG par le muscle et risque de gêner l'interprétation ; c'est la raison pour laquelle, il est demandé de rester parfaitement immobile et détendu. Avant l'enregistrement, la vessie doit être vidée.

Quelles sont les informations apportées par la TEP ?

En fonction de la fixation observée, la TEP renseigne sur la consommation des cellules en glucose. Les cellules cancéreuses consomment plus de glucose que les cellules normales ; elles sont donc détectées et localisées lors de l'enregistrement des images selon cette technique. La précision de détection de l'hyperfixation en TEP est supérieure à celle de la scintigraphie conventionnelle.

Combien de temps dure l'examen ?

L'ensemble de l'examen dure 3 à 4 heures, y compris la période de repos d'une heure avant l'enregistrement des images.

Guide: