Scanner ou Tomodensitométrie [TDM] (avec ou sans injection)

Où est réalisé un scanner ?

Un scanner est réalisé dans tout centre de radiologie ou service de radiologie équipé, ce qui est le cas de plus en plus de centres en France.

En revanche, certains scanners nécessitant une préparation spécifique comme l'arthroscanner, ne sont pratiqués que dans certains centres très spécialisés.

Quel est le principe d'un scanner ?

Le scanner est un examen radiographique perfectionné et précis, d'utilisation courante. Comme pour la radiographie conventionnelle, le scanner utilise les rayons X, mais en faisceau très étroit, avec pour propriété de traverser les tissus en fonction de leur densité, et la dose de rayons délivrée est beaucoup plus faible. L'émetteur et le récepteur de rayons X sont situés sur un anneau qui tourne autour du patient allongé sur une table-chariot mobile.

Les informations recueillies sont ensuite traitées par un puissant ordinateur qui reconstitue les images en coupes axiales de 1 à 10 mm d'épaisseur. La résolution en densité est très supérieure à celle de la radiologie conventionnelle : par traitement informatique, le scanner peut mesurer les densités des tissus, ce qui permet de bien les différencier.

Dans la plupart des cas, l'examen nécessite l'utilisation d'un produit radio-opaque ou produit de contraste, injecté par voie veineuse. Ce produit se dissout dans le sang et renforce les contrastes au niveau des viscères pleins. Parfois, le produit de contraste est administré par voie digestive (voie orale ou lavement). Par exemple, le scanner abdominal peut être associé à une ingestion orale de produit de contraste et à un lavement.

Guide: 

Publié le 01 Juin 2001 | Mis à jour le 16 Octobre 2014
Auteur(s) : Dr Catherine Feldman, psychothérapeute
PUB
PUB

Contenus sponsorisés