Problèmes de prostate
Publié le 31 Mai 2001 par Dr Philippe Presles
La prostate est une glande de la taille d'une noix. Située sous la vessie, elle est traversée par un canal - l'urètre -, qui achemine l'urine de la vessie jusqu'à l'extrémité de la verge. La prostate est aussi le point où débouchent les canaux spermatiques dans l'urètre.
PUB

Problèmes de prostate : Examens

Le médecin notera les informations importantes et procédera à un examen clinique (y compris un toucher rectal). Une formule sanguine, une analyse d'urine, une débitmétrie (pour mesurer électroniquement le débit urinaire) et une échographie abdominale peuvent s'avérer nécessaires. Dans certains cas, on prescrira une biopsie sous échographie. Parfois, une échographie de la prostate par voie rectale et un dosage des PSA sont nécessaires pour vérifier la prolifération cellulaire de la prostate.

Problèmes de prostate : Traitement

Hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)

Le choix du traitement est fonction de l'importance des symptômes. Lorsqu'ils sont très modérés, une simple surveillance peut être proposée. S'ils sont incommodants, nombreux sont les médicaments qui peuvent être prescrits (alphabloquants, inhibiteurs de la 5-alpha-réductase ou finastéride). Ils permettent de diminuer les symptômes efficacement et rapidement, avec peu d'effets secondaires. Lorsque les troubles persistent, une intervention chirurgicale peut s'imposer. Il s'agit de faire l'ablation de la région hypertrophiée de la glande. Cette intervention n'a aucune conséquence sur la virilité et les rapports sexuels restent parfaitement possibles. Cependant, l'éjaculation peut devenir défaillante, car le sperme va en partie ou en totalité dans la vessie (éjaculation rétrograde). C'est un phénomène inoffensif qui n'empêche pas nécessairement la conception. Selon les cas, d’autres techniques chirurgicales peuvent être proposées : la thermothérapie par radiofréquence, l’incision cervico-prostatique, la pose d’un stent.

PUB
PUB

Cancer de la prostate

Plusieurs types de traitement peuvent être envisagés, selon le volume de la tumeur, l'âge du patient, son état physique général et ses préférences.

  • La prostatectomie totale est une opération qui consiste à enlever la totalité de la prostate. Cependant, cette intervention peut entraîner des troubles de la fonction sexuelle (difficultés d'érection, absence d'éjaculation) et de rares incontinences urinaires.
  • La radiothérapie externe consiste à détruire les foyers cancéreux par l'exposition de la région atteinte à des rayons. La prostate est laissée en place. Une irritation du rectum provoquant des diarrhées peut apparaître, mais ces signes disparaissent dès l'arrêt du traitement.
  • La curiethérapie consiste à implanter directement dans la tumeur de petites barres radioactives qui détruisent directement et sur place les cellules cancéreuses. Les effets secondaires sont de ce fait plus limités.
  • Pour croître, le cancer de la prostate a besoin d'une hormone appelée "testostérone", qui est produite par les testicules. Plusieurs médicaments peuvent bloquer la formation de cette hormone, c’est l’hormonothérapie.

Prostatite

Un traitement à base d'antibiotiques et d'anti-inflammatoires par voie veineuse sera nécessaire pour enrayer l'infection. Par la suite, un traitement antibiotique par voie orale sera prescrit sur une période plus longue.

Guide: 

Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
PUB