Piercing : quelle est l'ampleur de cette pratique ?

Qui sont ces personnes qui exhibent ou cachent un piercing ? Quelles sont les zones corporelles les plus souvent percées ? Les femmes sont-elles plus adeptes au piercing que les hommes ? Quelles sont les tranches d'âges les plus concernées ? Et enfin, quelle est la fréquence des complications ? Une étude anglaise dresse un état des lieux et révèle quelques surprises intéressantes.

Publicité

Le piercing corporel : état des lieux

Phénomène de mode et/ou identitaire, le piercing est très en vogue depuis plusieurs années. Les complications liées au piercing ont déjà donné lieu à la publication d'études reprises dans les médias pour alerter le grand public des risques éventuels pour la santé. Mais jusqu'à présent, aucune n'avait porté sur l'ampleur et les caractéristiques du piercing, ce qui permettrait de répondre à ces deux questions restées en suspens : qui sont les adeptes du piercing ? Quelles sont les zones percées ? Cette analyse a porté sur 10.500 Anglais âgés de 16 ans et plus, sélectionnés par tirage au sort. Attention, dans cette étude, les chercheurs ont considéré les piercings corporels, à l'exclusion du percage des lobes de l'oreille (piercing auriculaire).

Publicité
Publicité

10% de la population est piercée

Au sein de cette population, 10% présentent un ou plusieurs piercings corporels (1.049 personnes sur 10.503).

Les plus jeunes sont plus souvent percés.

Les piercings corporels sont plus fréquents chez les femmes : 50% des femmes âgées de 16 à 24 ans sont percées.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 30 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 07 Avril 2016 : 13h12
Source : Bone A. et coll., BMJ, 336 (7658) : 1426-8, 12 juin 2008.