La péridurale

Sans effet sur le bébé, l'anesthésie péridurale permet de vivre son accouchement pleinement, mais dans le confort. Elle n'est cependant pas systématique. Il s'agit d'un véritable choix fait en toute connaissance de cause avec le gynéco, la sage -femme et l'anesthésiste. Quelques clés pour commencer à s'informer.
Publicité

Comment ça fonctionne ?

Une femme sur deux en maternité bénéficie de la péridurale pour accoucher. Il ne s'agit ni d'une anesthésie générale ni d'une anesthésie locale, mais d'une anesthésie régionale. Le produit anesthésiant est injecté dans la région périphérique de la colonne vertébrale au niveau lombaire. Dans cette zone se trouve l'origine des nerfs de la douleur correspondant à la partie inférieure du corps. Le produit est injecté après une anesthésie locale au point de l'injection. Il n'y a donc pas de douleur au moment de l'introduction de l'aiguille. Une fois le produit injecté, un cathéter souple (petit tuyau fin) est laissé en place pour permettre de réinjecter du produit si nécessaire. L'effet anesthésiant est obtenu au bout de quelques minutes, mais la motricité est conservée. Si une césarienne est jugée nécessaire au cours de l'accouchement, dans certaines conditions elle pourra être faite sous péridurale.

A quel moment l'injection est-elle faite ?

On n'attend bien évidemment pas le dernier moment pour faire l'injection car il faut que la péridurale ait le temps de s'installer avant que le bébé descende. En général, l'injection est faite lorsque la dilatation du col atteint 3 centimètres.

Guide: 

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 11 Février 2004 : 01h00
PUB
PUB