Pas de bronzage en cabine avant 30 ans !

Le risque de mélanome malin, cancer de la peau le plus agressif, augmente de 75% chez les personnes ayant utilisé les cabines de bronzage avant l'âge de 30 ans. Déjà interdit aux mineurs, doit-on étendre la limitation aux moins de 30 ans ?
PUB

Cancer de la peau : le dépistage précoce est impératif

Le cancer de la peau est celui qui progresse le plus vite. Le nombre de cas de mélanomes malins a tout simplement doublé en vingt ans. La seule solution est de respecter la principale mesure de prévention : se protéger du soleil dès la petite enfance. Ensuite, le pronostic dépend exclusivement de la précocité du diagnostic, la seule façon de réduire la mortalité liée à ce cancer étant d'inciter à un dépistage précoce. On peut commencer par consulter régulièrement un dermatologue et par surveiller sa peau, ainsi que celle des enfants et du conjoint. Tout grain de beauté dont l'aspect se modifie ou toute tache naissante sont des signaux qui doivent inciter à consulter sans attendre.

PUB
PUB

Les personnes les plus à risque sont celles qui se sont beaucoup exposées au soleil et celles qui ont pris des coups de soleil durant l'enfance. Mais aussi les sujets à la peau claire, les travailleurs en extérieur, etc.

Avant 30 ans, 75% de risque en plus avec le bronzage artificiel

A cette liste, il convient d'ajouter les adeptes du bronzage artificiel et particulièrement ceux qui recourent aux cabines à bronzage avant l'âge de 30 ans.

Chargé d'une expertise par le Ministère de la Santé, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) vient de rendre ses conclusions sur l'association entre exposition aux UV et cancer.

Les sujets qui commencent à utiliser les bancs solaires avant l'âge de 30 ans, présentent un risque accru de 75% de développer un mélanome. Les experts soulignent que les UV ont également des effets nocifs sur la réponse immunitaire de la peau et peut-être des yeux (mélanome oculaire).

Quant aux effets positifs, il n'y en a pas. Le bronzage artificiel ne protège pas ou peu des lésions solaires ni d'une carence en vitamine D (notre organisme est capable de fabriquer cette vitamine à condition d'être exposé à la lumière).

Se pose alors la question de limiter aux moins de 30 ans l'accès aux cabines de bronzage

A noter qu'elles sont déjà interdites aux mineurs.

Publié le 18 Décembre 2006
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Expertise du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), décembre 2006.