Parlez-lui... dès les premiers instants

Lui donner des soins et le nourrir ne suffisent pas au développement harmonieux d'un nouveau-né. Il a un besoin essentiel de communiquer. Vous pouvez le lui offrir à travers les câlins… et en lui parlant. Mais attention, s'il a besoin qu'on lui parle, il a également besoin qu'on l'écoute…
Publicité

Le contact et la parole sont indispensables pour grandir

Le corps à corps mère/nourrisson est essentiel. Dans ce contact corporel intime, bébé puise un sentiment de protection et découvre progressivement les limites de son corps. C'est ainsi qu'il peut s'adapter, prendre confiance et se construire progressivement au fil des jours. Mais parler à son bébé est tout aussi important. Même s'il ne comprend pas les mots, il comprend le sens et il sait que vous vous adressez à lui. C'est ainsi qu'il entre dans le monde des humains où l'échange et le langage permettent la construction de la personnalité.

Grâce à tous ces mots, toutes ces phrases à son intention, lesquelles contiennent ce qui le concerne et l'entoure (« Papa va bientôt rentrer », « Le biberon n'est pas encore chaud », « C'est bientôt l'heure de faire la sieste », « Ce body est déjà trop petit pour toi »), il comprend aussi clairement que vous l'aimez. Et ça, c'est aussi indispensable pour bien grandir !

Ce message d'amour passe également par le regard et le sourire

Et dès les premiers jours, un nouveau-né recherche ce contact et y répond par de petits signes, parfois imperceptibles, comme un clignement des yeux ou un mouvement du bras. A vous d'observer. Certes, ce n'est pas toujours évident, et chaque enfant est différent. Mais ce qui est sûr, c'est qu'un nourrisson possède une sensibilité et perçoit toutes les stimulations de son entourage. Pendant les six premiers mois, grâce aux sons qu'il émet, à ses gazouillis, ses gestes et ses mimiques, vous allez entrer dans une relation d'échange, qui s'affinera au fil du temps, à mesure que les messages seront plus faciles à décoder. Ce dialogue va créer un attachement et une complicité qui n'ont pas de prix.

Aussi souvent que possible, parlez-lui. Préférez les moments où bébé est calme pour entamer vos dialogues. S'il a faim, s'il est mal à l'aise ou agité, il ne sera naturellement pas réceptif. Nommez les objets, les actions, posez-lui des questions et laissez s'écouler un instant avant d'enchaîner, pour lui laisser le temps de répondre. Observez bien ses réactions, ce sont ses « premiers pas » dans la communication.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 16 Juin 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 24 Juin 2015 : 11h36
PUB
PUB