Grossesse : habiller les jolies rondeurs

Pas facile de s'habiller, lorsqu'on est enceinte ! On a tendance à vouloir garder sa garde-robe le plus longtemps possible, mais il arrive un moment où il faut se rendre à l'évidence ! Au placard, les vêtements "d'avant" et priorité au confort !
Publicité

Ne pas se ruiner dans des vêtements de grossesse

C'est une garde-robe entière qu'il va falloir renouveler. Avant de vous ruiner dans une boutique spécialisée, pensez que certains vêtements ne vont être portés qu'un temps très court, et qu'il est peu probable que vous les porterez après la grossesse. Quant à les garder pour une grossesse suivante, il faut penser que la prochaine ne se déroulera pas forcément sur les mêmes saisons. Enfin, la mode change.

Certains articles peuvent toutefois difficilement se trouver ailleurs comme les collants, les soutiens-gorge d'allaitement, les maillots de bains. Pour faire des économies, ouvrez les placards des hommes pour leur emprunter chemises, pulls, T-shirts, jeans. Ensuite, faites la tournée des copines qui ont des enfants et qui seront ravies que les vêtements de grossesse qu'elles ont payés cher et portés seulement quelques semaines, servent à nouveau à quelqu'un !

Soyez réaliste

Ne croyez pas les femmes qui vous assurent qu'elles ont porté leurs vêtements habituels. Si c'est vrai, tant mieux pour elles, mais ce n'est souvent pas le cas. Le premier trimestre, si le ventre reste encore plat, il vous laisse un peu de répit. A moins que vous ne preniez d'emblée plusieurs kilos, la grossesse ne se verra pas, ou peu, et un bouton déboutonné sur le pantalon habituel peut suffire. Ensuite, les choses se gâtent.

Au deuxième trimestre on est trop mince pour de vrais vêtements de grossesse, et trop "grosse" pour les vêtements habituels. La solution est d'acheter des vêtements « normaux » quelques tailles au-dessus. Enfin, le troisième trimestre vous oblige à assumer votre nouvelle silhouette qui ne peut plus tromper personne. Le meilleur moyen pour suivre cette évolution sans être dépassée est de se regarder régulièrement dans la glace, « sans peur », de face et de profil. Vous vous rendrez alors compte que si le ventre augmente de volume, les fesses aussi, et qu'il faut évidemment en tenir compte.

Guide: 

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 10 Mars 2004 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 06 Mai 2015 : 12h04
PUB
PUB