Faites vacciner bébé !

Que l'on soit pour ou contre, certains vaccins sont obligatoires et seront réclamés lors de toute inscription en collectivité (dès la crèche). E-santé ne saurait que vous recommander d'en faire bénéficier vos enfants. Les vaccinations représentent un formidable progrès de la médecine. Elles offrent à nos petits une protection très précieuse contre nombre de maladies qui peuvent se révéler très graves, voire mortelles.
Publicité

La vaccination : sauver des vies et éradiquer des maladies graves, voire mortelles

Certaines vaccinations peuvent entraîner quelques effets secondaires légers, dont le plus fréquent se résume à une poussée de fièvre. Mais comparés aux risques que peuvent représenter certaines maladies pour vos enfants, ces désagréments peuvent être qualifiés d'anecdotiques.

Rappelons également que la vaccination ne se résume pas seulement à un acte individuel. Celle-ci permet d'éviter la propagation des infections, et à terme, d'éradiquer certaines maladies potentiellement mortelles. L'enjeu est considérable.

Le calendrier vaccinal 2015

Dès le 1er mois, le BCG n’est plus obligatoire à l'entrée en collectivité

  • La vaccination par le BCG (tuberculose) n’est plus exigée à l’entrée en collectivité, mais seulement recommandée pour les enfants exposés à un risque élevé de tuberculose (jusqu’à l’âge de 15 ans).

A partir du 2e mois

  • Vaccin heptavalent : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenza b, pneumocoque, hépatite B (1er injection).

Seul le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite est obligatoire. Tous les autres vaccins sont recommandés.

4e mois

  • Vaccin heptavalent : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenza b, pneumocoque, hépatite B (2e injection).

11e mois

  • Vaccin heptavalent : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, Haemophilus influenza b, pneumocoque, hépatite B (3e injection).

À partir du 12e mois

  • Vaccin trivalent ROR : rougeole, oreillons, rubéole (1re injection).
  • Méningocoque C.

Entre 16 et 18 mois

  • Vaccin trivalent ROR : rougeole, oreillons, rubéole (2e injection).

À 6 ans

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche (rappel).

A 11-13 ans

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche (rappel).
  • Papillomavirus : 2 doses espacées de 6 mois (jusqu’à 14 ans), avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus.

A partir de 25 ans

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche (rappel). Rappels suivants à 45 ans, 65 ans, puis tous les 10 ans.
  • Rubéole pour les jeunes filles non vaccinées.
  • Hépatite B tous les 5 ans pour les personnes exposées (professionnels de santé ou vie sexuelle avec multipartenaires).
  • Varicelle chez les adultes n'ayant pas d'antécédent de varicelle dans les cas suivants : proches en contact avec un malade en éruption, proches de patients fragiles (immunodéprimés, receveurs de greffe…), femmes en âge de procréer, professionnels en contact avec la petite enfance, en contact étroit avec des immunodéprimés, etc. Chez la femme en âge de procréer, la vaccination contre la varicelle doit être précédée d'un test négatif de grossesse.
  • Grippe : recommandée chaque année aux personnes de 65 ans et plus et aux sujets atteints d’une maladie chronique (ALD).

En cas de voyage en zone d'endémie, demander conseil à son médecin ou à son pharmacien : hépatite A, hépatite B si non réalisés, diphtérie si non réalisé, typhoïde, fièvre jaune, encéphalite japonaise, méningocoque (A et C), encéphalite à tiques, rage…

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 01 Juillet 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 06 Mai 2015 : 15h19
PUB
PUB