Cancer du sein
Sommaire

Cancer du sein : Examens

L'examen clinique est fondamental, car il va déterminer les examens complémentaires à réaliser.

L'examen des seins est complété par un examen général à la recherche d'une lésion associée (ganglions de l'aisselle) ou d'une métastase à distance.

C'est généralement la mammographie ou radiographie du sein qui confirme le diagnostic.

La cyto-ponction consiste à effectuer un prélèvement avec une aiguille fine au niveau de la tumeur. Le prélèvement est alors analysé au microscope par un cytologiste qui pourra déterminer le type de cancer.

Enfin, on peut être amené dans certains cas à doser les récepteurs hormonaux tumoraux, certaines tumeurs du sein se développant sous l'influence des hormones féminines (œstrogènes, progestérone).

Cancer du sein : Traitement

Trois types de traitements sont indiqués dans le cancer du sein :

  • la chirurgie,
  • la radiothérapie,
  • les médicaments (chimiothérapie et hormonothérapie).

La chirurgie est pratiquée en premier et consiste en une tumorectomie (ablation de la tumeur) et curage ganglionnaire axillaire (ablation des ganglions de l'aisselle). Si la tumeur est volumineuse, toute la glande mammaire est retirée (mastectomie).

La radiothérapie (rayons X) est associée à la chirurgie pour empêcher les récidives locales.

La chimiothérapie ou l'hormonothérapie (médicaments qui tuent les cellules cancéreuses) ne sont pas systématiques et dépendent du contexte clinique.

Les thérapies ciblées se développent. Il s’agit de traitements personnalisés en fonction du profil génétique de la tumeur. Ces médicaments agissent plus spécifiquement sur les cellules tumorales ou sur leur environnement.

Par exemple, les anti-HER2 bloquent un récepteur présent à la surface de certaines cellules tumorales du sein, ce qui a pour effet de stopper leur processus de division cellulaire.

Les anti-VEGF inhibent la croissance des vaisseaux sanguins qui alimentent les cellules cancéreuses.

Dans tous les cas, la surveillance devra cependant être régulière, en principe sur une période de 20 ans, afin de dépister rapidement toute récidive tumorale.

 

Plus le traitement est réalisé précocement, plus les chances de guérison augmentent. D'où l'importance du dépistage personnalisé ou organisé.

Le dépistage organisé repose sur une mammographie tous les deux ans à partir de 50 ans.

En cas de connaissance de cancer du sein dans la famille en ligne directe (mère, grand-mère, tantes, filles, sœurs), il faut en parler à son médecin pour voir l'opportunité de programmer un dépistage génétique ou d'avancer l'âge de la première mammographie (dépistage personnalisé car sujets à risque).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001. Fondation ARC. www.ameli.fr. Institut national du cancer, http://www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancer-du-sein/therapies-ciblees.