De l'aspirine en cas d'insuffisance coronarienne

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 21 Décembre 2001 : 01h00
L'aspirine, par ses propriétés anticoagulantes, est capable de prévenir la formation d'un thrombus (caillot sanguin) dans les coronaires et donc de réduire le risque d'accidents cardiaques. Ainsi, en cas d'insuffisance coronarienne suspectée ou avérée, votre médecin peut être amené à vous prescrire un traitement quotidien à long terme à base d'aspirine à faible dose.
PUB

L'insuffisance coronarienne correspond à une incapacité des coronaires à fournir l'apport en sang oxygéné selon les besoins du cœur. Cette affection, extrêmement répandue dans les pays industrialisés, est généralement due à une obstruction progressive des artères par des plaques d'athérome résultant d'un dépôt graisseux riche en cholestérol. Un thrombus (caillot sanguin) peut se former au contact de ces plaques et aggraver le rétrécissement coronarien jusqu'à son occlusion : c'est alors l'accident. Longtemps silencieux, c'est-à-dire sans symptôme, l'athérome peut se révéler soudainement par une angine de poitrine ou un infarctus du myocarde.Les causes sont nombreuses et liées entre elles. Les principaux facteurs de risques sont les prédispositions génétiques, des maladies comme le diabète sucré, l'hypertension artérielle, le tabagisme, la sédentarité, l'excès de poids et une alimentation riche en cholestérol. Quant aux comportements et au stress, leur influence reste controversée.

La prévention se construit

Maladie de l'âge mûr, elle se construit néanmoins dès l'adolescence. Pour s'en prémunir, il est donc recommandé de respecter une bonne hygiène de vie dès le plus jeune âge : pas de tabagisme, activité physique régulière, poids et tension artérielle normaux, régime alimentaire sain.

PUB
PUB

Les bénéfices de l'aspirine

Nombre de traitements médicamenteux contribuent également à prévenir les accidents coronariens. Parmi eux, l'aspirine (ou acide acétylsalicylique) a fait ses preuves. Par ses propriétés anticoagulantes, cette substance réduit de risque de formation du thrombus. Une nouvelle étude montre que l'aspirine est capable de réduire la mortalité cardiovasculaire. Plus de 6.000 patients connus ou suspects d'insuffisance coronarienne ont été suivis en moyenne durant trois années. Certains d'entre eux (37%) suivaient un traitement à base d'aspirine. Au terme de l'analyse, 276 décès ont été enregistrés. Les auteurs observent un nombre bien moindre de décès dans le groupe des patients traités par l'aspirine. Cette molécule permet donc de réduire le risque de mortalité chez les personnes suspectées ou atteintes d'insuffisance coronarienne.

Attention, il ne s'agit pas de prendre de son propre chef de l'aspirine. Ce traitement doit être mis en place par votre médecin. Comme tout médicament, l'aspirine peut provoquer des effets secondaires et présente ses propres contre-indications, dont un ulcère digestif, une insuffisance rénale, la prise concomitante d'AINS (anti-inflammatoire non stéroïdiens), etc. Et enfin, comme tout traitement préventif, l'efficacité dépend d'un suivi à long terme.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 21 Décembre 2001 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Les statines : un progrès majeur dans la prévention des accidents cardio-vasculairesPublié le 17/09/2001 - 00h00

Le retrait de la cérivastatine du marché pharmaceutique a suscité de nombreuses questions de la part des patients traités par cette classe de médicaments hypolipidémiants, les statines. Prescrites depuis 10 ans chez des millions de personnes dans le monde, celles-ci ont démontré leurefficacité dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, dont l'hyperlipidémie est un des facteurs de risque. Si les précautions d'emploi sont évidemment importantes à respecter, comme pour tout médicament actif, il ne faut en aucun cas remettre en cause les progrès thérapeutiques...

Quels sont les signes d'une athérosclérose ?Publié le 03/06/2012 - 22h00

L’athérosclérose est une affection courante, qui conduit à un blocage de la circulation du sang à l’intérieur des artères ou simplement à un rétrécissement de celle-ci.Peut-on repérer des symptômes indiquant l’existence d’une athérosclérose ? Quels sont exactement les signes...

Plus d'articles