Acide vanylmandélique [VMA ; AVM]

Acide vanylmandélique [VMA ; AVM], Recueil des urines de 24 heures, Bilan biologique d'une hypertension artérielle

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Les urines doivent être recueillies pendant 24 heures, si possible pendant 3 jours de suite, après une crise hypertensive.Un régime alimentaire excluant chocolat, bananes, agrumes et comprenant une consommation modérée de thé et de café dans les 48 heures précédant le prélèvement est nécessaire.

Penser à signaler un éventuel traitement en cours car certains médicaments interfèrent avec ces dosages et doivent être arrêtés au moins 5 jours avant : notamment certains médicaments donnés pour le cœur ou l'hypertension artérielle (ß-bloquants), certains antidépresseurs (IMAO), des décongestionnants nasaux, des bronchodilatateurs ou un anti-parkinsonien (la levo-dopa).

A quoi sert ce dosage ?

L'acide vanylmandélique ou AVM (VMA est le sigle anglosaxon souvent utilisé) est le principal dérivé urinaire des catécholamines (l'adrénaline et la noradrénaline). Son dosage est surtout utilisé pour le dépistage et la surveillance de deux tumeurs qui sécrètent ces catécholamines et sont responsables d'hypertension artérielle, respectivement, chez l'adulte, le phéochromocytome (tumeur bénigne) et chez l'enfant, le neuroblastome (tumeur maligne).

Quelles sont les valeurs normales ?

VMA : 1 à 6 mg/24 heures soit 5 à 30 µmol/24 heures.

Comment est interprété le résultat ?

Le résultat de ce dosage est généralement interprété avec celui des dosages des catécholamines urinaires et/ou des métanéphrines urinaires.

Une augmentation des concentrations des catécholamines, des métanéphrines et du VMA urinaires oriente vers le diagnostic de phéochromocytome, pouvant alors expliquer l'hypertension artérielle.

L'augmentation de dopamine et du VMA urinaire sans augmentation de la noradrénaline oriente vers un diagnostic de neuroblastome.

Guide: 

Source :