Traiter fortement par statine les coronariens diabétiques

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 01 Juillet 2005 : 02h00
-A +A
Parmi les coronariens (personnes ayant fait un accident cardiaque), ceux qui sont diabétiques cumulent les facteurs de risque et sont très exposés à une rechute. Un traitement à forte dose de statine (médicament faisant baisser le cholestérol) réduirait leur risque de manière importante.

La réduction du risque cardiaque des patients diabétiques est devenue une priorité, car l'infarctus du myocarde représente la première cause de mortalité du diabète. C'est pour cette raison et aussi à causes des autres atteintes vasculaires liées au diabète, que l'on considère maintenant le diabète comme une maladie vasculaire à part entière.

Le cholestérol étant le facteur de risque N°1 des accidents cardiaques, il convient de le faire baisser le plus possible chez les patients diabétiques. Ce nouveau concept, « the lowest is the best » (le plus bas est le mieux), vient d'être confirmé dans une étude présentée au congrès de l'American Diabetes Association.

Dans cette étude portant sur 1.500 patients diabétiques, la moitié a reçu de l'atorvastatine à 80 mg, l'autre moitié au dosage le plus bas de 10 mg. L'atorvastatine (Tahor®) est la statine dont le dosage à 80 mg est le plus puissant. Après un suivi de cinq années, il en ressort que ceux qui ont bénéficié du fort dosage de statine ont vu leur nombre d'événements cardiovasculaires diminuer de 25%, par rapport à ceux qui ont pris le faible dosage. Les accidents vasculaires cérébraux étaient, quant à eux, réduits de 31%.

Viser moins de 0,8g/l de LDL-Cholestérol

Ces résultats sont parallèles à la baisse effective du LDL-cholestérol (« mauvais » cholestérol) qui n'était plus que de 0,77 g/l dans le groupe 80 mg et de 0,99 g/l dans le second groupe. Les auteurs en concluent que l'objectif de ramener le LDL-cholestérol en dessous de 1g/l n'est plus suffisant et qu'il faut être plus ambitieux.

Il est aussi important que les patients soient conscients de la grande efficacité des traitements qui leurs sont proposés, car il est vraiment fondamental qu'ils les prennent avec conviction !

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 01 Juillet 2005 : 02h00
A lire aussi
Le cholestérol au cœur des maladies cardiovasculaires Publié le 03/02/2016 - 14h16

Le cholestérol, tout le monde en parle. Si la majorité d’entre nous sait qu’un taux élevé de LDL-cholestérol, qualifié de "mauvais cholestérol", met en péril notre santé cardiovasculaire, peu connaissent leurs propres taux de cholestérol. Une enquête européenne lève le voile sur ce...

Plus d'articles