Repérer les signes de la schizophrénie

Publié par Psychonet Production le Jeudi 10 Janvier 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Mai 2004 : 02h00
-A +A
La schizophrénie est une maladie mentale frappant surtout les adolescents et les adultes jeunes. Touchant environ 2 % de la population mondiale, cette pathologie nécessite un suivi médical et thérapeutique soutenu. Il est primordial de déceler très tôt les signes d'une entrée en schizophrénie chez un adolescent pour lui apporter de l'aide.

Les troubles schizophréniques se traduisent chez la personne atteinte par l'apparition de délire, une désorganisation très importante de la pensée et un repli sur soi. La maladie, dont les causes ne sont pas clairement élucidées, combinerait des facteurs génétiques, cérébraux et environnementaux. Elle se caractérise par la survenue de 2 catégories de symptômes. - Les “positifs” correspondent à une anomalie du fonctionnement cérébral. Le malade a des hallucinations (visuelles et/ou auditives), des idées délirantes, des troubles de la pensée avec un discours totalement incohérent, des comportements inadaptés et impulsifs.- Les “négatifs” représentent un affaiblissement des fonctions normales. Le schizophrène ne parvient pas à ressentir et exprimer des émotions, manque d'énergie, est indifférent affectivement, déprime.

Repérer rapidement les premiers symptômes

Les premiers symptômes de la schizophrénie apparaissent à l'adolescence et peuvent survenir brutalement suite à une bouffée délirante aiguë. Ce bref moment de délire est une forme typique d'entrée dans la maladie. Elle peut être consécutive à l'absorption de drogues hallucinogènes par le jeune. Les troubles de la schizophrénie peuvent survenir progressivement, sur quelques semaines voire une année. Les proches doivent être vigilants lorsque l'adolescent se montre dépressif, insomniaque, a des idées suicidaires, est très fatigué. Ceci s'accompagne d'une attitude de repli et de froideur affective, le jeune se coupant de la vie sociale, restant plongé dans des rêves. Cela se manifeste dans la vie courante par une baisse du rendement intellectuel, des échecs aux examens, l'isolement de la vie familiale, la rupture avec les amis. Il prend des décisions incompréhensibles, comme l'arrêt d'un emploi ; il est pris d'engouement pour des idéologies étranges, des courants de pensées marginaux : le satanisme, les courants religieux mystiques, les sectes, l'occultisme. Il a parfois un regard fixe, peut s'auto-mutiler… Il faut donc être particulièrement attentif, et ne pas confondre ces symptômes avec les rebellions et les malaises communs à tous les adolescents. Dans le cas d'une entrée en schizophrénie, la bizarrerie, l'angoisse et le repli sur soi et l'apathie sont des signes parfois discrets auxquels il faut être particulièrement attentif.

Peut-on guérir de la schizophrénie ?

La schizophrénie est une maladie qui évolue par poussée avec des périodes de rémission plus ou moins longues. Pour traiter les symptômes positifs, les psychiatres utilisent actuellement des médicaments (neuroleptiques) très utiles pour prévenir les rechutes. C'est pourquoi il est important de ne jamais interrompre son traitement, même lorsqu'on se sent bien…Concernant le traitement des symptômes “négatifs”, un soutien psychothérapeutique est toujours nécessaire pour aider les patients à diminuer leur stress. La prise en charge précoce assure un meilleur pronostic, d'où l'importante de détecter les troubles le plus rapidement possible.

Guide: 

Publié par Psychonet Production le Jeudi 10 Janvier 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Mai 2004 : 02h00
A lire aussi
Schizophrénie : une maladie qui fait peur Publié le 10/12/2003 - 00h00

Tout le monde a déjà entendu parler de cette maladie mentale, sans vraiment savoir à quoi elle correspond. Elle touche pourtant plus de 1% de la population mais suscite toujours l'incompréhension et la peur. Faisons le point !

Schizophrénie : les nouveaux traitements améliorent le pronostic Publié le 19/02/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie psychotique grave, regroupant un ensemble de troubles mentaux polymorphes, dominé par un syndrome délirant et une désorganisation de la pensée. Elle peut entraîner une perturbation importante de la vie relationnelle, familiale et sociale. Elle frappe...

Schizophrénie Publié le 06/09/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie du cerveau. Ce n'est pas une maladie de l'âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.

Les 5 maladies mentales les plus connues Publié le 07/10/2012 - 22h00

Les cinq maladies mentales les plus connues sont les suivantes : schizophrénie, trouble bipolaire ou psychose maniacodépressive, dépression sévère et persistante, troubles de personnalité limite ou borderline et trouble obsessionnel-compulsif ou TOC.Le point sur les principales...

Plus d'articles