• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    2 avis
  • Témoignages (0)

Maladies infantiles : durée et risque de contagion

Maladies infantiles : durée et risque de contagion

Virus, bactéries, parasites... Avec tous ces microbes qui circulent, nos enfants attrapent toujours quelque chose. Après la fièvre, les douleurs, les pleurs, c'est la visite chez le médecin et souvent la quarantaine.

Combien de temps va durer la maladie ? Combien de temps va-t-il être contagieux ? Des questions qu'on se pose tous, à chaque maladie infantile qui se déclare.

La varicelle

Durée : 10 à 15 jours.
Risque de contagion : un à deux jours avant le début de l'éruption et tant que des vésicules non sèches persistent.

La rougeole

Durée : 10 à 15 jours en l'absence de complications.
Risque de contagion : un jour avant la fièvre et cinq jours après.

Les oreillons

Durée : 10 jours.
Risque de contagion : trois à quatre jours avant l'apparition de la tuméfaction et jusqu'à une semaine après.

La roséole

Durée : 5 jours.
Risque de contagion : trois jours avant l'apparition de la fièvre.

La coqueluche

Durée : 4 à 5 semaines.
Risque de contagion : six jours avant la toux et jusque 4 à 5 semaines après.

La rubéole

Durée : 3 à 4 jours en l'absence de complications.
Risque de contagion : 10 jours avant et 10 jours après l'éruption.

La scarlatine

Durée : 8 à 10 jours en l'absence de complications.
Risque de contagion : dès l'apparition de la fièvre et pendant toute la durée de l'angine, ou 48 heures après le début d'une antibiothérapie. 

Comment les protéger ?

L'hygiène

En respectant des règles strictes d'hygiène : se laver les mains lorsqu'on rentre à la maison et entre chaque activité (préparation des repas, passage aux toilettes, change de bébé…), bien s'essuyer les mains avec une serviette propre et personnelle, chacun sa cuillère (même pour goûter les plats de bébé), laver régulièrement les jouets et éviter que les enfants se les passent à tour de rôle.

Pas de collectivité trop précoce

Il n'est pas question d'enfermer bébé dans une bulle. Toutes ces petites maladies sont inévitables, voire nécessaires à l'acquisition de son immunité. Toutefois, il est préférable qu'il les contracte le plus tard possible. C'est ainsi qu'on recommande d'éviter le plus longtemps possible la collectivité, réputée pour favoriser la prolifération des virus et bactéries et leur contagion entre les enfants, et ce bien sûr, en fonction des possibilités professionnelles des parents. En général, on conseille de ne pas placer un tout-petit en garde collective avant l'âge d'un an. Il ne les évitera pas, mais son organisme sera mieux préparé pour les affronter.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 18/02/2015
Créé initialement par Isabelle Eustache le 14/02/2005

Sources : Manuel Merck, Editions Larousse.

Cette fiche fait partie du guide Guide Santé de bébé, rubrique Maladies de bébé

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés
Avatar de emma85
Par emma85 17/01/15 - 17.59
Bonjour, Je voudrais savoir si il faut que l'enfant soit a l'école pour faire le diagnostique de l'hyperactivite, car mon fils a 3 ans et demi il n 'est pas propre donc je ne peux pas le mettre à ...
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Santé enfant

Participez aux discussions les plus actives

  • les malades mentaux, avec les pedo psy, il y en a plein la planète ! c'est leur boulot et il faut ...

    Par Mowgli29 21/04/2015 - 10h03

    96
    réponses
    1882 consultations
  • Ce Centre Oceane est il tenu aujourd'hui par Alain Surina?

    Par Caramell 12/07/2005 - 11h32

    2
    réponses
    46 consultations
  • Voici notre expérience et notre combat quotidient avec ce trouble ...

    Par adminsante 19/07/2006 - 23h21

    0
    réponse
    75 consultations