Epilation et psoriasis font-ils bon ménage ?

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mercredi 30 Mars 2016 : 15h04
Mis à jour le Jeudi 31 Mars 2016 : 14h20
-A +A

Le psoriasis est une maladie cutanée bénigne qui peut s’avérer dérangeante. Si se raser ou s’épiler n’est pas toujours évident quand on souffre de psoriasis, la maladie n’est pas pour autant incompatible avec l’épilation à condition d’opter pour la bonne technique et d’avoir les bons gestes pour ne pas sensibiliser d’avantage une peau déjà fragilisée.

Le psoriasis qu’est-ce que c’est ?

Le psoriasis est une maladie cutanée chronique qui se manifeste par des plaques rouges surmontées de peaux mortes blanchâtres, appelées squames, plus ou moins importantes. Comme l’explique le Dr Marie Jourdan, dermatologue et spécialisée en traitements lasers : " il existe différentes formes de psoriasis :

  • Le psoriasis chronique ou en plaques qui touche les zones comme les genoux, les coudes, la région lombaire. Il s’agit de la forme la plus répandue de psoriasis ;
  • Le psoriasis en gouttes, diffus et épars. Il touche plus généralement les enfants et les ados ;
  • Le psoriasis généralisé qui nécessite une prise en charge hospitalière ;
  • Le psoriasis inversé, plus rare, qui touche les zones de plis comme le pli inter-fessier, les plis de l’aine, des coudes, des genoux, les aisselles."

Epilation et psoriasis, oui mais sous conditions

L’épilation n’est pas contre-indiquée en cas de psoriasis, mais elle demande tout de même des précautions pour éviter toute irritation ou blessure. Il est tout d’abord préférable de ne pas raser ou épiler les zones de plaques de psoriasis elles-mêmes.

Pour le Dr Marie Jourdan, "l’épilation au laser est la plus compatible avec le psoriasis car elle est spécifique, elle ne cible que la mélanine du poil en évitant au maximum les dommages collatéraux dans la peau contrairement aux autres techniques qui peuvent être plus agressives pour la peau environnante. Par exemple, la crème et la cire impliquent une application du produit sur la peau et une irritation mécanique ou chimique, ce qui semble plutôt incompatible selon la sévérité du psoriasis. De manière générale, la cire est la méthode dépilatoire la plus déconseillée. Elle combine le dommage mécanique (arrachage du poil et de la superficie de la couche cornée de la peau) et le dommage thermique (cire chaude). L’épilateur électrique peut lui être utilisé mais s’il est passé sur une plaque de psoriasis épaisse il risque d’arracher des squames et s’avérer traumatique."

Il est possible d’utiliser le rasoir, en évitant bien entendu les zones atteintes (pour les mêmes raisons que l’épilateur). A noter, "si la plaque de psoriasis est épaisse, les poils finissent par être inclus sous un « toit » de squames, ce qui explique qu’ils ne posent plus de problèmes par eux-mêmes", précise la dermatologue. Pour raser les zones saines, il reste important d’avoir des gestes doux et précautionneux. Enfin, le Dr Jourdan souligne : "le psoriasis démange dans environ 30 % des cas", c’est pourquoi il est préférable de se tourner vers des crèmes émollientes et des savons doux.

L’épilation d’après notre experte n’est donc pas incompatible avec le psoriasis et de manière générale elle n’aggraverait pas la maladie. Poudrant, une aggravation ou l’apparition de nouvelles lésions peuvent parfois apparaitre après l’épilation.

La dermatologue attire l’attention sur un phénomène rare mais pourtant bien réel : le phénomène de Koebner. "Dans certaines maladies dermatologiques comme le psoriasis, le lichen ou le vitiligo, un traumatisme de la peau (type frottements, irritation) peut provoquer des jours voire des semaines plus tard l’apparition d’une lésion à cet endroit. Un frottement répété (lié à un travail ou une activité sportive etc), une blessure, une griffure, un coup de soleil ou une épilation traumatique ne sont plus seulement source d’irritation, mais deviennent pourvoyeurs de nouvelles plaques de psoriasis."

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mercredi 30 Mars 2016 : 15h04
Mis à jour le Jeudi 31 Mars 2016 : 14h20
Source : Entretien avec le Dr Marie Jourdan, dermatologue, spécialiste lasers, Centre Laser International de Paris - Paris (CLIPP) et attachée à l’hôpital Tenon
http://francepsoriasis.org/
A lire aussi
À poils ! Publié le 13/08/2007 - 00h00

Nos poils sont ce qu'il nous reste d'une vie où l'on vivait nu(e)… Ils étaient notre couverture… Aujourd'hui, nous sommes de moins en moins poilu(e)s mais il faut dire que la chasse aux poils est particulièrement bien organisée : cires, rasoirs, épilateur… Sus aux poils !

Quelle épilation pour quelle zone ? Publié le 16/07/2007 - 00h00

Laser, rasoir, crème dépilatoire, épilateur électrique, cire... Si les techniques d'épilation sont légion, encore faut-il les sélectionner correctement selon la zone du corps à épiler : le point pour effectuer le bon choix.

Épilation intégrale, pour ou contre ? Publié le 01/07/2012 - 22h00

L’épilation intégrale est à la mode, et de plus en plus, surtout chez les adolescentes.Mais au fait, est-ce vraiment une bonne idée l’épilation intégrale ?

Epilation du maillot : quelle technique choisir ? Publié le 04/07/2012 - 22h00

Raser, épiler ou dépiler…Voilà les trois options disponibles pour se débarrasser des poils disgracieux sans faire appel à un dermatologue ou à une esthéticienne. Reste que quand il s'agit de l'épilation du maillot, elles ne se valent pas toutes.Attention : zone sensible !

Plus d'articles