Cytomégalovirus : attention pendant la grossesse !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 06 Août 2012 : 16h25
-A +A

L'infection à cytomégalovirus est l'infection materno-fœtale (transmise de la mère à l'enfant pendant la grossesse) la plus fréquente en France, touchant 1 à 2 % des nouveau-nés.

Cette infection à cytomégalovirus représente la principale cause des handicaps neuro-sensoriels (cérébraux, auditifs et visuels) acquis au cours de la vie intra-utérine.

Cytomégalovirus : attention pendant la grossesse ! : Comprendre

Chaque année, entre 500 et 700 enfants présentent des séquelles liées à l'infection à cytomégalovirus.

Ce virus est notamment responsable de la moitié des surdités de l'enfant.

Quand un fœtus est infecté par le cytomégalovirus, il a 90 % de chances de naître normal, mais néanmoins contaminé.

Le problème est que dans 10 % des cas, des séquelles nerveuses ou sensorielles apparaissent plus tard, généralement avant l'âge de 2 ans. Ces séquelles peuvent être un déficit psychomoteur ou un handicap mental ; la surdité constitue la principale séquelle sensorielle alors que les lésions oculaires sont plus rares.

Cytomégalovirus : attention pendant la grossesse ! : Causes

L'infection par le cytomégalovirus (CMV) :

C'est un virus qui appartient à la famille des virus Herpès.

La contamination se fait par contact avec la salive, les urines et les gouttelettes d'expectoration (de toux).

On estime qu'environ la moitié de la population est porteuse de ce virus et qu'un enfant sur trois excrète des virus dans sa salive et ses urines.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 06 Août 2012 : 16h25
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
A lire aussi
Toxoplasmose Publié le 09/04/2003 - 00h00

La toxoplasmose est une maladie parasitaire, le plus souvent bénigne.Elle peut cependant avoir des conséquences graves chez la femme enceinte car elle provoque des malformations du fœtus. Elle est également redoutée chez la personne immunodéprimée (en cas de sida notamment), car elle peut...

Plus d'articles