BPCO : la maladie respiratoire qui touche de plus en plus de femmes

Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé le Lundi 13 Novembre 2017 : 10h19

A l'occasion de la Journée mondiale contre la BPCO, le 15 novembre, les pneumologues tirent le signal d'alarme sur l'élévation du nombre de femmes touchées par cette maladie respiratoire qui tue 17 000 personnes chaque année en France. 

© Adobe Stock

Les femmes fument de plus en plus. En conséquence, une hausse des maladies respiratoires chez elles, dont la BPCO (Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive), alertent les pneumologues. "Le nombre de femmes atteintes de la BPCO augmente de manière constante de 1,7% par an depuis la fin des années 70" explique le Pr Chantal Raherison sur le site de la Société de pneumologie de langue française. Pour l'association, les femmes sont des "catégories de patients insuffisamment prise en compte". "Les stéréotypes, faisant de cette maladie une spécificité masculine, ainsi que le sous-diagnostic, déjà propre à la BPCO, mais également le manque d’attention des femmes peu enclines à prendre soin d’elles, expliquent l’exposition accrue des femmes à la maladie" détaille l'association.

"Les femmes vont développer la maladie de façon plus rapide que les hommes"

Or "à tabagisme égal, les femmes vont développer la maladie de façon rapide et plus sévère que les hommes, avec davantage d’exacerbations". Aujourd'hui, "40% des patientes souffrant de BPCO sont des patientes" rappelle le Pr Nicolas Roche sur le site de la SPLF. Du côté des symptômes, dont le premier est généralement l'essoufflement, les femmes sont plus souvent hospitalisées que les hommes, leur qualité de vie est aussi plus altérée par la maladie avec une aggravation de la sensation de fatigue et une moindre tolérance à l'effort. "La BPCO à un retentissement psychologique majeur chez les femmes, ajoute le Dr Anne Prudhomme, pneumologue et co-responsable du Groupe Femme de la SPLF. L’anxiété et la dépression sont des comorbidités fréquentes de la maladie, potentiellement révélatrices de la pathologie. " L'ostéoporose et l’asthme sont évalués systématiquement. Enfin, sachez qu'il a été prouvé que les patientes atteintes de BPCO ont un sur-risque de cancer du poumon.

La BPCO est responsable de 17 000 morts par an en France, soit 5 fois plus que les accidents de la route. Elle concerne 5% de la population adulte de plus de 40 ans, soit 2,5 à 3 millions de personnes.  

Le cancer du poumon en vidéo

Publié par Aurélie Blaize, journaliste santé le Lundi 13 Novembre 2017 : 10h19
A lire aussi
BPCO de la femme, une maladie qui cache bien son jeuPublié le 22/06/2017 - 16h14

BPCO, ces quatre lettres désignent une maladie grave des bronches qui peut conduire à l’insuffisance respiratoire. Mais lorsque l’on pense Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, l’image stéréotypée qui nous vient à l’esprit est celle de l’homme âgé, ancien fumeur. Or, les...

La BPCO, vous touche de plus en plus mesdames !Publié le 08/02/2010 - 00h00

Oui, la BPCO, ou broncho-pneumopathie chronique obstructive, touche de plus en plus de femmes. Non, ce n'est pas une maladie très sexy. Entre toux, crachats, anxiété et dépression, la BPCO n'exacerbe pas vraiment la féminité. Alors un conseil Mesdames, luttez contre cette maladie et mettez...

Fumeurs : quel est votre risque de BPCO ?Publié le 25/11/2008 - 00h00

Le risque de BPCO est très sérieux chez les fumeurs. Mais à partir de quelle intensité de tabagisme ? L'âge de début du tabagisme est-il si important ? Quelle est la différence entre une bronchite chronique et une BPCO ? Réponses concrètes à toutes ces questions.

Première Journée mondiale du soufflePublié le 14/10/2010 - 13h00

Cette toute première Journée mondiale consacrée au souffle a lieu aujourd’hui même, jeudi 14 octobre 2010.La France fait partie des 70 pays participants. Durant toute cette journée, les pneumologues se mobilisent pour sensibiliser le grand public à la détection précoce des maladies...

Plus d'articles