Boulimie

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Octobre 2013 : 09h39
-A +A

La boulimie fait partie des troubles du comportement alimentaire, au même titre que l'anorexie.

La boulimie désigne une consommation compulsive de quantités considérables de nourriture - en particulier d'aliments gras et sucrés - en un temps court (hyperphagie incontrôlée). Le boulimique met souvent alors en œuvre des comportements compensatoires visant à éviter la prise de poids (vomissements provoqués, prises de laxatifs ou de diurétiques, jeûnes, exercice excessif). L'état d'angoisse créé par ce comportement irrépressible pouvant être calmé par un vomissement provoqué.

La boulimie apparaît plus souvent chez les femmes. C'est une maladie à prendre très au sérieux.

Boulimie : Comprendre

L'état d'angoisse créé par ce comportement irrépressible est calmé par un vomissement provoqué. Les fringales, qui ne sont pas suivies de vomissements induits, ne font pas partie d'un contexte psychopathologique. Lorsqu'elles sont répétées, elles mènent parfois à l'embonpoint et à l'obésité.

La boulimie est une maladie grave, qui peut entraîner des conséquences sévères. Il est important de consulter au plus tôt, si possible avant que les habitudes ne soient profondément ancrées.

La majorité des personnes souffrant de boulimie sont des femmes, sans que l'on sache pourquoi, qui reconnaissent leur pathologie mais sont incapables d'en sortir. Ces femmes ont souvent des difficultés à établir des relations sociales et à les maintenir parce qu'elles organisent leur vie en fonction de leur désordre alimentaire.

D'autres phénomènes peuvent être associés à la boulimie :

  • Poids corporel diminué, normal ou excessif

    Dans les trois cas, le vomissement est un symptôme indissociable.

    Les personnes souffrant de boulimie qui ont un poids idéal peuvent passer inaperçues, bien qu'elles aient une pathologie grave.

  • Utilisation de diurétiques et/ou de laxatifs

    L'abus de ces médicaments chez une personne qui vomit est dangereux à cause de la perte de liquides et de l'altération des électrolytes (sodium, potassium, chlore). La déshydratation peut mener à l'hypotension grave et à la mort.

  • Consommation d'alcool ou de drogues (en général en solitaire)

    Ces produits sont pris dans le but de calmer les crises d'anxiété et d'angoisse.

    De plus, il y a risque d'hypoglycémie, en particulier lorsque l'alcool est pris en période de jeûne.

  • Dépression

    Des états dépressifs sont fréquents, de même que les gestes d'automutilation et les tentatives de suicide.

  • Troubles menstruels

    L'aménorrhée (l'arrêt des menstruations) peut se produire même chez la personne boulimique qui a un poids normal du fait de l'alternance de jeûne et de surconsommation d'aliments.

    C'est surtout le stress psychique, souvent très important chez ces femmes rarement en paix avec elles-mêmes, qui cause l'aménorrhée.

    Le risque d'ostéoporose est élevé si l'aménorrhée est prolongée.

  • Erosion dentaire

    L’acidité des vomissements favorise l’érosion dentaire.

Boulimie : Causes

Les causes de la boulimie sont nombreuses :

  • Traumatisme psychologique

    Une déception amoureuse, une remarque déplaisante sur le corps d'une jeune femme, etc.

  • Manque d'estime de soi

    La personne se dévalorise par rapport aux autres.

  • Eléments culturels

    Le nombre de personne souffrant d'anorexie et de boulimie est plus élevé dans les sociétés où on privilégie la minceur.

  • Contextes familiaux

    Il y a parfois une pathologie familiale, des angoisses, des névroses. Dans certains cas, la famille est indifférente au sort de la personne malade, dans d'autres la famille est étouffante.

  • Troubles psychiatriques

    La personne boulimique se voit parfois beaucoup plus grosse qu'elle ne l'est en réalité.

    Et lorsqu'elle a un poids normal, elle est souvent terrorisée par la possibilité de devenir grosse.

    Les vomissements, l'utilisation abusive de laxatifs et de diurétiques, l'automutilation, les tentatives de suicide sont des manifestations d'un comportement aberrant. Cette aliénation de la réalité est limitée au domaine de l'alimentation et aux activités qui lui sont reliées.

    Dans certains cas, le comportement, quoique teinté par la maladie, peut paraître normal.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Octobre 2013 : 09h39
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001 - Dossier de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), « Mieux comprendre les troubles du comportement alimentaire », Jean-Luc Vénisse, http://www.inpes.sante.fr.
A lire aussi
La boulimie : une maladie insidieuse Publié le 07/01/2002 - 00h00

La boulimie est caractérisée par l'ingestion compulsive de grandes quantités de nourriture (souvent en cachette), généralement suivie de régurgitations provoquées. Elle apparaît vers 17-20 ans et peut durer de longues années. 2 % de la population féminine générale et 4 à 8 % de la...

Quelle image les boulimiques ont-elles de leur corps ? Publié le 28/01/2008 - 00h00

La boulimie n'est pas seulement un comportement, c'est aussi une réaction à un ressenti. Ce ressenti provient en grande partie de l'image particulière que les personnes boulimiques ont de leur propre corps. Comme si elles ne le voyaient pas de la même manière que les autres. E-sante a...

Plus d'articles