Test post-coïtal [(TPC) ou test de Hühner]
Prélèvement : Prélèvement de glaire cervicale Bilan : Exploration d'une infertilité (chez la femme)

Quelles sont les valeurs normales ?

En période d'ovulation, la glaire est normalement « filante ». Etalée sur une lame de verre, elle doit cristalliser, donnant un aspect habituellement décrit en « feuille de fougère ».

  • Le test est positif (« normal ») s'il existe des spermatozoïdes mobiles.
  • Moins de 5 spermatozoïdes par champ de microscope : positif faible.
  • Plus de 10 spermatozoïdes par champ de microscope : positif riche.

Comment est interprété le résultat ?

Un test post-coïtal montrant pas ou peu de spermatozoïdes, ou bien des spermatozoïdes immobiles nécessite alors la réalisation d'un spermogramme pour étudier plus précisément les spermatozoïdes. Un test post-coïtal montrant une glaire défavorable conduit généralement à proposer à la patiente un traitement hormonal, avant de refaire un test post-coïtal de contrôle.Un test post-coïtal négatif peut expliquer une infertilité mais cela ne signifie pas que les chances de grossesse spontanée soient nulles. Par ailleurs, un test post-coïtal positif (présence de spermatozoïdes mobiles) ne dispense pas de la réalisation d'un spermogramme car il arrive que des spermatozoïdes anormaux donnent de bons résultats au test post-coïtal alors que les chances de fécondation sont très réduites.

Guide: 

Source :