Du soleil contre le cancer

L'exposition au soleil tant décriée pour les risques de cancer de la peau qu'elle implique, pourrait bien aussi avoir des vertus anticancéreuses. Des chercheurs américains ont en effet établi que le nombre de cas de certains cancers (hormis celui de la peau) était réduit dans les régions les plus ensoleillées des Etats-Unis.

La mode du bronzage est en perte de vitesse. Les amateurs qui appréciaient tant de lézarder au soleil ont appris à être raisonnables pour protéger leur capital santé. Les longues expositions au soleil, ainsi que les coups de soleil répétés, ont en effet été associées avec la recrudescence de cancer de la peau de ces dernières années. Cependant comme en toute chose, seul l'excès nuit. Une équipe de chercheurs du National Cancer Institut aux Etats-Unis a établi une corrélation entre nombre de cas de cancer dans un Etat américain donné et son degré d'ensoleillement.

Après avoir étudié 420.000 certificats de décès, les chercheurs ont établi que la mortalité par cancer du côlon, de l'ovaire, de la prostate et du sein, était plus faible dans les régions les plus ensoleillées. Ils ont malheureusement aussi confirmé que le nombre de cancers de la peau et la mortalité qui leur était associée, étaient eux, plus élevés.Les chercheurs expliquent ces résultats par un effet protecteur de la vitamine D, qui comme chacun sait est fabriquée par les cellules de la peau sous l'effet des rayons ultraviolets. Toutefois, selon les auteurs de ces travaux, cette hypothèse demande encore à être confirmée.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du Médecin du 5 avril 2002.