Erythème fessier

La plupart des nourrissons développent, à un moment ou à un autre, des plaques rougeâtres sur les fesses, caractéristiques de l'érythème fessier.Plusieurs facteurs concourent au développement de cette affection, qui est, en général, sans conséquence si elle est traitée adéquatement.

Erythème fessier : Comprendre

L'érythème fessier se manifeste de différentes façons :

  • plaques rougessuperficielles (dans sa forme la plus bénigne) ;
  • rougeursdans les replis de gras des fesses du bébé (cas plus graves) ;
  • apparition de lésions et de plaies qui donnent aux fesses une apparence "meurtrie" (en l'absence de traitement) ;
  • apparition decellulite, inflammation qui donne à la peau un aspect capitonné, comme une peau d'orange (cas extrêmes) ;
  • lésions (satellites) situées autour des plaques principales et présence de plaques blanchâtres dans la bouche - sur et sous la langue, à l'intérieur des joues et sur le palais (en présence de champignons).

Erythème fessier : Causes

  • Mycoses (champignons) et érythème fessier :

    elles sont les grandes responsables de l'apparition de l'érythème fessier chez les nourrissons.

  • Bactéries et érythème fessier :

    très souvent une bactérie, telle que le staphylocoque ou le streptocoque, intervient aussi dans le développement de l'érythème fessier du nourrisson.

  • Ammoniaque et érythème fessier :

    la peau du nouveau-né peut s'infecter au contact de l'ammoniaque contenu dans l'urine.

  • Humidité et érythème fessier :

    soumise à l'humidité, la peau se ramollit et devient plus sujette à la formation de champignons.

Guide: 

Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001