Champignons : déjà 24 cas d’intoxication !

C’est la saison des champignons, que les passionnés vont cueillir eux-mêmes dans les bois. Attention toutefois, chaque année on dénombre en France un millier d’intoxications. Nous en sommes déjà à 25 cas dont un décès.

Publicité

Petit rappel de la Direction générale de la santé (DGS) sur les mesures de précautions de base :

Publicité
Publicité
  • Ne ramasser que les champignons clairement identifiés. Au moindre doute, jetez-les.
  • Dans tous les cas, faites vérifier votre cueillette par un spécialiste (pharmacien, association de mycologie).
  • Ne cueillir que les champignons en bon état et dans leur totalité (pied et chapeau) afin de pouvoir les identifier, les placer dans une caisse ou carton (pas dans un sac en plastique), en séparant les espèces.
  • Ne cueillez pas de champignons dans les endroits pollués : bords de route, de décharges, de sites industriels) car les champignons concentrent les polluants.
  • Les cuire longtemps, les consommer en quantité raisonnable et dans un délai de 2 jours maxi.

Et bien entendu, en cas de symptômes étranges après avoir consommé des champignons, n’attendez pas, consultez un médecin.

En cas de symptômes plus alarmants (nausées, vomissements, vertiges, tremblements, troubles de la vue…), appelez immédiatement le centre antipoison le plus proche (www.centres-antipoison.net) ou composez le 15 !

A savoir : les champignons ne disposant pas de lamelles sous le chapeau, mais de tubes (comme les cèpes) ou d’aiguillons (comme les pieds de mouton) sont les plus adaptés pour les débutants car aucune de leur espèce n’est mortelle.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Octobre 2010 : 17h00
Mis à jour le Lundi 11 Octobre 2010 : 17h00
Source : Communiqué de la Direction générale de la santé (DGS), 30 septembre 2010.
PUB
PUB