• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    1 avis
  • Commentaires (0)

Vaccination, vaccins au-delà de 20 ans

Vaccination, vaccins au-delà de 20 ans

Tous les vaccins à effectuer au delà de 20 ans.

Vaccins à effectuer entre 20 et 64 ans

 

  • Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite (rappel tous les 10 ans).
  • Vaccination contre les papillomavirus qui permet une prévention efficace contre 70% des cancers du col de l'utérus : jusqu'à 23 ans en cas d'absence de vie sexuelle ou si début de la vie sexuelle depuis moins d'un an.
  • Méningocoque rattrapage jusqu'à 24 ans (1 dose).
  • Hépatite B chez les personnes exposées (professionnels de santé, vie sexuelle multipartenaires).
  • Rougeole : atteindre 2 doses au total chez les personnes âgées de 18 ans à 31 ans révolus en 2011.
  • Rubéole pour les jeunes filles non vaccinées.
  • Varicelle (2 doses à au moins un mois d'intervalle) : pour les femmes désirant un enfant et sans antécédent clinique de varicelle, précédée d'un test négatif de grossesse, pour les professionnels en contact avec la petite enfance et certains professionnels de santé sans antécédent clinique de varicelle.
  • Coqueluche : professionnels en contact avec des nourrissons trop jeunes pour avoir reçu les trois doses de vaccin coquelucheux, adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou années à venir.
  • Grippe
  • Le vaccin est recommandé chaque année :

pour les adultes, y compris les femmes enceintes, s’ils sont atteints de pathologies spécifiques :

a/ – affections broncho-pulmonaires chroniques répondant aux critères de l’ALD 14 (asthme et BPCO), – insuffisances respiratoires chroniques obstructives ou restrictives quelle que soit la cause, y compris les maladies neuromusculaires à risque de décompensation respiratoire, les malformations des voies aériennes supérieures ou inférieures, les malformations pulmonaires ou les malformations de la cage thoracique, – maladies respiratoires chroniques ne remplissant pas les critères de l’ALD mais susceptibles d’être aggravées ou décompensées par une affection grippale, dont asthme, bronchite chronique, bronchiectasies, hyper-réactivité bronchique, – dysplasies broncho–pulmonaires, – mucoviscidose, – cardiopathies congénitales cyanogènes ou avec une HTAP et/ou une insuffisance cardiaque, – insuffisances cardiaques graves, – valvulopathies graves, – troubles du rythme graves justifiant un traitement au long cours, – maladies des coronaires, – antécédents d’accident vasculaire

cérébral, – formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie, poliomyélite, myasthénie, maladie de Charcot), – paraplégies et tétraplégies avec atteinte diaphragmatique, – néphropathies chroniques graves, – syndromes néphrotiques, – drépanocytoses, homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, thalasso-drépanocytoses, – diabètes de type 1 et de type 2, – déficits immunitaires primitifs ou acquis (pathologies oncologiques et hématologiques, transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques, déficits immunitaires héréditaires, maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur), excepté les personnes qui reçoivent un traitement régulier par immunoglobulines, personnes infectées par le VIH quel que soit leur âge et leur statut immuno virologique ;

b/ pour l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois avec des facteurs de risque de grippe grave.



  • En cas de voyage en zone d'endémie demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien : hépatite A, hépatite B si non réalisés, Diphtérie si non réalisé, Typhoïde, Fièvre jaune, Encéphalite japonaise, Méningocoque (A et C), Encéphalite à tiques, Rage.

 

Vaccins à effectuer après 65 ans

 

  • Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite (rappel tous les 10 ans).
  • Grippe tous les ans.
  • En cas de voyage en zone d'endémie demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien : hépatite A, hépatite B si non réalisé, Diphtérie si non réalisé, Typhoïde, Fièvre jaune, Encéphalite japonaise, Méningocoque (A et C), Encéphalite à tiques, Rage.
  • Pneumocoque tous les 5 ans, particulièrement chez les personnes à risque (fumeurs, insuffisants respiratoires, diabétiques).

EN CAS DE RETARD DANS LES VACCINATIONS

Lorsqu'un retard est intervenu dans la réalisation du calendrier indiqué, il n'est pas nécessaire de recommencer tout le programme des vaccinations. Il suffit de reprendre ce programme au stade où il a été interrompu et de compléter la vaccination en réalisant le nombre d'injections nécessaire en fonction de l'âge.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 25/03/2011
Créé initialement par Isabelle Eustache le 03/11/2006
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Institut de veille sanitaire, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 22 mars 2011/n°10-11.

Cette fiche fait partie du guide Guide Vaccination

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés
Avatar de fraisedesbois
Par fraisedesbois 24/09/14 - 13.48
Bonjour, J'aimerais avoir votre avis sur la vaccination, êtes-vous pour ou contre, et pourquoi si possible ? Pouvez-vous en discuter en toute liberté et en toute franchise avec votre médecin ? Les ...

VOTRE COMMUNAUTÉ Vaccination

Participez aux dernières discussions mises en ligne

  • Bonjour violette d après vos dires, vous dites qu il est possible de réaliser des tests afin de ...

    Par nononat61 20/10/2012 - 13h52

    75
    réponses
    4327 consultations
  • n'importe quoi. N'écoutez pas la télé, elle dit pas mal de conneries, tout le monde le sait. Les ...

    Par A liebe 29/10/2009 - 16h38

    30
    réponses
    110 consultations
  • De rien Joce! Je suis contente aussi pour vous et votre santé!! Bon voyage!Cordialement

    Par Caroube 27/05/2008 - 02h08

    9
    réponses
    225 consultations