Sida : se prémunir et se soigner

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 02 Juillet 2013 : 16h04
-A +A

Le syndrome d'immunodéficience acquise, ou sida, est une maladie infectieuse due à un virus appelé le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Il s'agit d'une maladie au long cours, autrefois rapidement mortelle, aujourd'hui chronique grâce aux progrès des traitements. Elle deviendra peut-être un jour éradicable et les chercheurs espèrent notamment un vaccin.

Sida : se prémunir et se soigner : Comprendre

La France compte 150.000 personnes séropositives, mais on estime à 30.000 le nombre de personnes séropositives sans le savoir. Environ 6.500 personnes seraient nouvellement infectées chaque année.

La contamination par le virus VIH a pour conséquence une diminution des défenses de l'organisme contre les infections, qui se traduit elle-même par l'apparition de maladies infectieuses dues à des bactéries, des champignons ou d'autres virus. Ces infections sont dites opportunistes car elles profitent de la baisse de l'immunité pour se développer. Cette plus faible résistance peut également entraîner la survenue de certains cancers. On parle de patient séropositif quand il est porteur du virus mais apparemment non malade. On parle de patient atteint du sida lorsqu'il a présenté des maladies témoignant du déficit immunitaire.

Sida : se prémunir et se soigner : Causes

La contamination par le virus du sida se fait par voie sexuelle ou sanguine.

Le virus VIH va envahir certaines cellules de l'organisme, appelées les lymphocytes CD4. Après une phase de latence plus ou moins longue (qui peut durer plusieurs années), le VIH se développe et se multiplie à l'intérieur de ces cellules, entraînant leur destruction. La destruction des lymphocytes CD4 conduit à une diminution des capacités du corps à lutter contre les infections.

La gravité de la maladie est définie selon le nombre de lymphocytes CD4 retrouvés dans les prises de sang. Mais selon les dernières recommandations de l’OMS de 2010, le traitement antirétroviral est à initier chez toute personne séropositive dont le nombre de CD4 est supérieur à 350 cellules/mm3, quels que soient les symptômes cliniques.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 02 Juillet 2013 : 16h04
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2001. OMS, Recommandations rapides : traitement antirétroviral de l’infection à VIH chez l’adulte et l’adolescent, 2010.
A lire aussi
Séropositif ou malade du sida ? Publié le 21/05/2007 - 00h00

Une personne séropositive est porteuse du virus du sida, mais n'a pas développé la maladie. En revanche, une personne atteinte du sida a dépassé ce stade, présente des symptômes et a développé la maladie. Dans les deux cas, un traitement est possible, d'où l'acte essentiel de se faire...

Hépatite B Publié le 18/12/2002 - 00h00

L'hépatite B est fréquente : elle touche 2 milliards de personnes dans le monde et plus de 350 millions d'entre elles souffriraient d'une hépatite chronique.

Plus d'articles