Hémophilie

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 07 Mai 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 16 Avril 2012 : 15h37
-A +A

Bien que rare, l'hémophilie est une maladie héréditaire qui se distingue par ses caractéristiques particulières (touchant essentiellement les hommes dans ses formes graves) et son histoire (maladie de la famille royale anglaise et de la famille impériale russe).

Le point sur l’hémophilie, maladie liée à une anomalie de la coagulation sanguine.

Hémophilie : Comprendre

Si aujourd'hui, on sait traiter les conséquences de l'hémophilie en remplaçant le facteur sanguin déficient, on ne sait en revanche toujours pas en traiter la cause.

Hémophilie : Causes

Il s'agit d'une maladie héréditaire, c'est-à-dire qui se transmet de génération en génération.

Les personnes atteintes d'hémophilie ont un sang qui coagule plus lentement, ce qui allonge la durée des saignements. Cette anomalie est due au manque de deux substances sanguines appelées facteur VIII et facteur IX, qui ont un rôle dans la chaîne de réactions conduisant à la coagulation du sang et la formation d'un caillot.

L'hémophilie dite " A " est due au déficit en facteur VIII et l'hémophilie dite " B " au déficit en facteur IX.

L'hémophilie A est plus fréquente que l'hémophilie B.

Le gène déficient à l'origine de la maladie est situé sur le chromosome X qui est un des deux chromosomes sexuels avec le chromosome Y. Les femmes sont porteuses de deux chromosomes X. Si l'un des deux est porteur de la maladie, l'autre est probablement sain, ce qui limite l'expression de la maladie chez la femme. Les hommes en revanche possèdent un chromosome X et un chromosome Y. Si le chromosome X est atteint, la maladie s'exprimera forcément et complètement puisqu'il s'agit du seul chromosome X qu'il possède.

  • Si un homme hémophile a un enfant fille, c'est qu'il aura transmis son seul chromosome X. Cette fille sera donc porteuse sans être malade (puisque en tant que fille elle aura un deuxième chromosome X hérité de sa mère). Si cette fille a des enfants, elle transmettra au hasard le chromosome malade ou le chromosome sain.
  • Si l'homme hémophile a un garçon, c'est qu'il aura transmis son chromosome Y, auquel cas le garçon en question n'aura aucun chromosome malade, et non seulement il ne sera pas malade, mais en plus la maladie ne sera pas transmise par lui à la génération suivante.

Dans certains cas, on ne retrouve pas d'antécédents familiaux d'hémophilie. Il peut alors s'agir d'une mutation génétique au moment de la conception provoquant l'apparition du premier cas d'hémophilie dans la famille. Cette anomalie est transmissible comme dans les autres cas.

Guide: 

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 07 Mai 2003 : 02h00
Mis à jour le Lundi 16 Avril 2012 : 15h37
Source : " Le traitement de l'hémophilie " : Auteur : Grehco. Editeur : Flammarion. Collection : Monographies. http://www.hemophilia.ca/
A lire aussi
Hémophilie : une maladie rare, essentiellement masculine Publié le 27/02/2006 - 00h00

Dans la perspective de la Journée mondiale de l'hémophilie qui aura lieu en avril 2006, un site Internet interactif (www.hemophilie2006.org) a été entièrement dédié à cette journée. Celui-ci est à la fois un lieu de découverte de la maladie, de témoignages et d'échanges entre patients...

Hémophilie : coup de balai sur les idées reçues Publié le 10/04/2006 - 00h00

L'hémophilie a longtemps intrigué et suscité de nombreuses contre-vérités. Les connaissances sur l'hémophilie se sont considérablement affinées, mais les idées reçues ont la vie dure. Non, la personne hémophile ne risque pas de se vider de son sang. L'hémophilie n'est pas une maladie...

Hémophilie : l’espoir de la recherche Publié le 16/04/2013 - 17h05

En considérant l’hémophilie, les formes les plus sévères de la maladie de von Willebrand et d’autres maladies hémorragiques, il y aurait en France 15.000 personnes affectées par un trouble de la coagulation.En l’absence de traitement et de suivi, ces maladies peuvent entraîner des...

Plus d'articles