Femmes, risque cardiovasculaire et longévité

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 21 Décembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 17 Avril 2014 : 13h01
-A +A

Les femmes sont comme les hommes ! C'est vrai, en tout cas de leurs artères car, comme pour eux, l'absence de risque cardiovasculaire leur permet de vivre plus longtemps. Inversement, plus elles ont de facteurs de risque cardiovasculaire, plus elles sont exposées.

Relation inverse entre longévité et facteurs de risque cardivoasuclaire

Prenez un groupe de 7.302 femmes et suivez-les pendant 31 ans. Notez les facteurs de risque cardiovasculaire de chacune d'elles et classez-les en quatre groupes : 0, 1, 2 et plus de deux facteurs de risque. Puis, notez le nombre et la cause des décès sur la période.

Vous obtenez des données permettant de savoir si l'absence de facteur de risque cardiovasculaire protège et est gage de longévité.

C'est ce qui a été fait aux Etats-Unis par le Chicago Heart Association Detection Project in Industry. Et les résultats sont très parlants : le risque de mortalité cardiovasculaire, mais également le risque global, est multiplié par 5 à 6 entre celles qui ne présentent aucun risque et celles qui en ont plus de deux.

Cette augmentation du risque est exponentielle :

  • avec un facteur, le risque est multiplié par 1,1 ;
  • avec deux facteurs, le risque est multiplié par 3,3 ;
  • avec plus de deux facteurs, le risque est multiplié par 6.

Quels sont les facteurs de risque pris en compte ?

Ce sont les facteurs de risque les plus importants, à savoir :

  • la pression artérielle (supérieure ou égale à 14/9) ;
  • le taux de cholestérol (supérieur à 2g/l) ;
  • le diabète (glycémie au dessus de 1,23 g/l) ;
  • l'indice de masse corporelle (IMC supérieur à 25) ;
  • et le tabagisme.

Ce qu'il faut retenir, c'est bien entendu cette très bonne nouvelle : l'absence de risque cardiovasculaire est un gage de longévité. Il faut aussi entendre que se soigner pour éliminer un ou plusieurs facteurs de risque cardiovasculaire est très utile.

D'où l'importance d'une visite régulière chez son médecin à partir de 40 ans et d'une mesure de la tension artérielle à chaque occasion.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 21 Décembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 17 Avril 2014 : 13h01
A lire aussi
Hypertension artérielle : repères et recommandations Publié le 10/05/2006 - 00h00

L'hypertension artérielle se définit classiquement par des chiffres de tension supérieurs ou égaux à 14/9. Diminuer ces chiffres permet de réduire les risques de complications cardiovasculaires, ainsi que le risque de démence. Le traitement repose systématiquement sur des règles d'hygiène...

La pilule au-delà de 35 ans Publié le 30/04/2003 - 00h00

La prescription d'une contraception orale après l'âge de 35 ans doit se faire dans le strict respect des contre-indications. Le point sur l'utilisation de la pilule dans cette tranche d'âge.

Surveillez votre taux de cholestérol dès 35 ans ! Publié le 03/02/2015 - 17h51

Pensez à l’avenir, n’attendez pas pour vous soucier de votre cholestérol. En effet, toutes les années avant 55 ans avec un taux supérieur à la normale se cumulent pour augmenter franchement votre risque de maladie cardiovasculaire à 70 ans.Alors pensez à faire doser votre cholestérol et...

Plus d'articles