L'épisiotomie

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mardi 20 Janvier 2004 : 01h00
-A +A
C'est souvent au moment le plus intense de l'accouchement, quand le bébé sort enfin, que peut se poser le problème d'une épisiotomie. Cette « coupure » du périnée n'est en fait pas systématique et n'est nécessaire que dans certains cas particuliers.

Qu'est-ce que c'est ?

L'épisiotomie consiste à agrandir l'orifice vulvaire au moment de l'accouchement par une incision vers l'arrière, souvent oblique pour éviter de se rapprocher trop près de l'anus, afin que le bébé sorte plus facilement et ne déchire pas le périnée maternel.

Les avantages

Le risque d'une distension insuffisante du périnée lors du passage de l'enfant, est une déchirure du périnée. Une section nette du périnée est préférable à une déchirure qui pourrait entraîner avec elle une lésion du sphincter anal, provoquant par la suite une incontinence. Après suture de l'épisiotomie, la vulve et le périnée retrouvent leur souplesse habituelle. Pour l'enfant, une épisiotomie peut également être utile car elle permet une descente plus rapide en cas de mauvaise oxygénation. Les manoeuvres instrumentales (forceps) faites par le médecin accoucheur pour aider le bébé à sortir sont également facilitées par l'épisiotomie. En cas de péridurale, la mère ne sent pas son périnée, elle ne peut donc s'arrêter de pousser quand la vulve arrive à sa distension maximum. Une épisiotomie peut alors être utile. La réparation de l'épisiotomie est un geste simple et bien codifié.

Guide: 

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mardi 20 Janvier 2004 : 01h00
A lire aussi
Faut-il avoir peur de l'épisiotomie ? Publié le 10/06/2012 - 22h00

L’épisiotomie lors de l’accouchement est souvent redoutée par les femmes. Il est vrai qu'elle n'est pas toujours une partie de plaisir…Pour autant, cette intervention est pratiquée dans le but de réduire les risques pour la mère et l’enfant.Petit point pour mieux connaître...

Pour ou contre l'épisiotomie systématique ? Publié le 19/12/2005 - 00h00

La question n'a plus lieu d'être, le débat est clos. Le Collège national des gynécologues et obstétriciens français vient de trancher : l'épisiotomie systématique augmente les douleurs après l'accouchement tout en ne réduisant pas le risque ultérieur d'incontinence urinaire ou de descente...

Prolapsus, descente d'organes : les solutions ne manquent pas Publié le 22/08/2000 - 00h00

Le prolapsus génital, plus communément appelés descente d'organes est très fréquent chez la femme. Il s'agit de la descente d'un ou plusieurs organes du petit bassin : vessie, rectum, utérus, vagin. Ces organes normalement soutenus par des ligaments internes et les muscles du périnée...

Plus d'articles