L'ECG d'effort pour ne pas mettre son cœur à l'épreuve

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 26 Mai 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 18 Février 2015 : 16h31
-A +A
Avant de reprendre une activité physique, l'électrocardiogramme d'effort permet d'évaluer la résistance du coeur sollicité par un exercice physique. C'est aussi un bon moyen d'apprendre à doser ses efforts pour ne pas mettre ensuite son coeur à l'épreuve !

Un ECG d'effort n'est rien de plus qu'un électrocardiogramme, c'est-à-dire un enregistrement électrique de l'activité du cœur, mais à la différence de ce premier ECG dit de « repos », il est enregistré au cours de la pratique d'un effort physique, en pédalant sur un vélo ergonomique ou en marchant sur un tapis roulant. Bien sûr, il se fait toujours sous la surveillance d'un médecin, qui peut décider à tout moment d'interrompre l'exercice.

Comment se pratique l'ECG d'effort ?

Il se réalise dans un centre de médecine du sport, de rééducation fonctionnelle ou dans un cabinet de cardiologie. L'examen dure une demi-heure à trois-quarts d'heure. Les modalités de l'enregistrement sont identiques à celles de l'ECG de repos, sauf qu'il est réalisé au cours d'un effort physique. Si vous vous préparez à réaliser un tel examen, pensez à porter une tenue souple car vous allez, soit pédaler sur une bicyclette ergonomique, soit marcher sur un tapis roulant !

Le médecin, avant de vous demander de pédaler ou de marcher, vous examine pour s'assurer que vous ne présentez pas de contre-indication pour la pratique de l'examen, comme une hypertension artérielle. L'effort peut alors débuter. Au cours de l'examen, le médecin contrôle aussi la fréquence de votre cœur et votre tension artérielle. L'effort est ensuite progressivement augmenté au cours de l'enregistrement. Ce n'est alors pas vous qui pédalez ou marchez plus vite mais grâce à un frein mécanique ou électromagnétique, la résistance au pédalage est augmentée, et au cours de la marche, c'est la vitesse du tapis et sa pente qui sont modifiées.

Surtout, si vous ressentez des douleurs, dites-le immédiatement ! En cas d'élévation de la pression artérielle, d'une trop grande accélération du rythme cardiaque, de douleur thoracique, d'anomalie du rythme du cœur, l'examen est stoppé immédiatement. La fin de l'examen est suivie d'une période de 10 minutes de récupération.

Le plus souvent, après un accident cardiaque, on vous demande de ne surtout pas arrêter votre traitement anti-angineux avant l'épreuve d'effort.

Quelles sont les informations apportées par l'ECG d'effort ?

Il permet de dépister des anomalies cardiaques révélées par l'effort, qui n'apparaissent pas sur l'ECG de repos et dont la personne ne se plaint absolument pas.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 26 Mai 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 18 Février 2015 : 16h31
A lire aussi
Plus d'articles