Le cordon ombilical : des trésors de bienfaits

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 14 Octobre 2004 : 02h00
-A +A
Très vite, le développement du foetus exige un système d'échanges efficaces. Le cordon remplit parfaitement cette fonction. Par son intermédiaire, le foetus reçoit les éléments indispensables à sa croissance. Mais le cordon est bien plus qu'un simple tuyau d'alimentation…

Dès le troisième mois de grossesse, il est déjà constitué de trois vaisseaux sanguins, une grosse veine et deux petites artères. Grâce à la veine ombilicale, sorte de tuyau d'alimentation, le foetus reçoit tout ce dont il a besoin : oxygène, eau, sels minéraux et autres nutriments. En retour, les artères véhiculent les déchets : gaz carbonique, uréeAu fil de la grossesse, le cordon, enveloppé d'une gaine gélatineuse le rendant presque incompressible, s'allonge et se tord sur lui-même, lui conférant un aspect torsadé. A terme, son diamètre atteint 1,5 à 2 cm et mesure en moyenne 50cm. Toutefois, certains bébés présentent un cordon très court, entre 20 et 30 cm, rendant l'accouchement plus délicat car lors de l'engagement, l'alimentation sanguine du bébé peut être moins bonne, et une césarienne doit parfois être envisagée. Inversement, et c'est une des grandes inquiétudes des futures mamans à l'approche du terme, le cordon peut être long et s'enrouler autour du bébé, notamment autour de son cou. Cette situation (un enfant sur deux) est cependant bien maîtrisée par les équipes médicales. Si le cordon est assez lâche (« circulaire lâche »), il est assez aisé de dégager le cou de l'enfant. En revanche, lorsqu'il est serré, celui-ci est coupé avant de sortir la première épaule du bébé. Il est parfois nécessaire de pratiquer une césarienne, et dans tous les cas, l'état de santé de l'enfant est suivi à l'aide d'un monitoring.

Quand le moment de couper le cordon arrive...

Dès sa sortie, bébé remplit ses poumons. La fonction assurée par le cordon s'arrête alors naturellement. C'est pourquoi il faut clamper (on place une pince chirurgicale qui arrête la circulation sanguine) le cordon afin d'éviter une circulation-retour de l'enfant vers la mère qui provoquerait une hémorragie. Une seconde pince est placée et ce lien mère/enfant peut alors être coupé, sans risque et sans aucune douleur. La section du cordon symbolise la fin de la vie intra-utérine.

Ensuite, un peu de sang est prélevé sur le cordon afin de déterminer le groupe sanguin du bébé et de pratiquer des analyses bactériologiques, permettant de vérifier l'absence d'infection. Cette façon de faire présente l'avantage d'éviter une prise de sang directe sur le nouveau-né.

Une mine d'informations

A côté de cette fonction essentielle d'échanges, le cordon ombilical permet de recueillir de précieuses informations durant la grossesse sur l'état de santé du foetus. Par exemple, l'échodoppler du cordon effectué in utero renseigne sur certains retards de croissance. Dès la 19e semaine de grossesse, il est possible de prélever du sang du foetus par l'intermédiaire de la veine du cordon. Réalisée sous contrôle échographique, cette ponction permet le dépistage de maladies contagieuses, la mesure de l'oxygénation du foetus, mais aussi le diagnostic et le traitement de certaines anémies ou de déficits immunitaires du bébé.

Guide: 

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 14 Octobre 2004 : 02h00
A lire aussi
Don de sang de cordon : à quoi ça sert ? Publié le 09/12/2013 - 08h40

Bébé est bientôt là ? Votre gynécologue vous a peut-être déjà proposé de faire don du sang de cordon de votre bambin après la naissance. À quoi cela sert-il ? Le don de sang de cordon est-il dangereux ou douloureux ? Pouvez-vous refuser ?Quelques éléments de réponse pour prendre...

Appel au don de sang de cordon Publié le 24/12/2007 - 00h00

En cas de maladie grave de la moelle osseuse, comme une leucémie par exemple ou certaines maladies génétiques, une greffe de cellules souches sanguines s'impose. Le problème est que dans plus de la moitié des cas, un donneur compatible n'est pas trouvé. Il existe alors une solution qui n'exige...

Leucémie, de nouvelles perspectives de traitement Publié le 08/01/2001 - 00h00

Le sang est un tissu qui se renouvelle continuellement et dont la majorité des cellules sont produites à partir des cellules souches de la moelle osseuse. Si une modification génétique survient, le processus de fabrication est perturbé et certains types de cellules deviennent alors...

Plus d'articles