Claudication intermittente

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 11 Septembre 2014 : 16h25
-A +A

La claudication intermittente pourrait être comparée à l'angine de poitrine mais au niveau des jambes.

Claudication intermittente : Comprendre

La douleur qui provoque la claudication apparaît avec l'exercice et disparaît après quelques minutes de repos.

Cette douleur survient après avoir parcouru une distance constante (mais qui peut différer d'une personne à l'autre).

La mauvaise circulation du sang, qui est à la source de cette claudication, se manifeste souvent aussi par des pieds froids, des plaies qui guérissent mal et des zones froides dans les jambes.

Claudication intermittente : Causes

  • Mauvaise circulation du sang dans les artères, entraînant un manque d'oxygène dans les muscles lors d'un exercice aussi simple que la marche. Le manque d'oxygène déclenche une crampe qui va se relâcher au repos.
  • Facteurs de risque identiques à ceux liés aux troubles cardiaques : tabagisme, diabète, hypercholestérolémie, hypertension artérielle, âge.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 11 Septembre 2014 : 16h25
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Jambes douloureuses Publié le 31/05/2001 - 00h00

Une douleur dans les jambes peut survenir de façon soudaine (douleur aiguë), à la suite d'un effort par exemple, ou plus graduellement (douleur chronique).Son origine sera nerveuse, musculaire ou circulatoire.

Angine de poitrine Publié le 31/05/2001 - 00h00

Le cœur est un muscle qui pompe le sang afin de le distribuer dans tout l'organisme. Pour remplir cette fonction, il a lui-même besoin de sang et d'oxygène, qui lui sont apportés par trois artères principales. Si l'une d'elles est partiellement obstruée, le cœur manque d'oxygène et les...

Artérite des membres inférieurs Publié le 23/04/2003 - 00h00

Le terme d'artérite des membres inférieurs, pourtant couramment utilisé, est impropre.Il désigne en fait une artériopathie chronique obstructive. Ce terme regroupe les lésions de la paroi artérielle dont l'évolution est le rétrécissement (ou "sténose") du calibre artériel.

Plus d'articles