Affections des voies lacrymales

Publié par Dr Véronique Barbat le Lundi 10 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 08 Décembre 2005 : 01h00
-A +A
Les voies lacrymales sont des conduits et des cavités qui transportent les larmes de l'oeil, où elles sont produites, vers le nez. Parfois, elles se bouchent ou s'infectent.

Les voies lacrymales normales

A l'état normal, nos larmes sont éliminées en passant dans la gorge, puis avalées. Ceci se passe sans que l'on s'en rende compte. Mais ceux d'entre nous qui ont déjà utilisé un collyre, ont peut être fais l'expérience du bon fonctionnement de ce système : certains collyres ont un goût. Si les voies lacrymales sont en bon état, on sent ce goût après s'être mis des gouttes dans les yeux. Elles sont passées dans la gorge : c'est normal. On dit que les voies lacrymales sont "perméables" : elles laissent passer le liquide.

Obstruction des voies lacrymales

Si les voies lacrymales se bouchent, les larmes ne sont plus éliminées. Comme elles continuent à être produites par les glandes lacrymales, elles "débordent" : elles coulent sur la joue.Ce larmoiement est très gênant. Il peut rendre la vision floue par moments et entretenir des irritations de l'œil et de la peau.Obstruction congénitaleBeaucoup d'enfants à la naissance ont un canal lacrymal bouché. Cela se traduit par un larmoiement, des irritations répétées de la conjonctive et des paupières ou des infections avec écoulement de pus. Dans la plupart des cas, les canaux se débouchent seuls avant l'âge de deux ans. Pour les y aider, on peut apprendre aux parents à pratiquer des massages des voies lacrymales, et donner des collyres pendant quelques jours.Si ce n'est pas efficace, en consultation, on peut essayer de déboucher les voies lacrymales. Pour cela, une petite sonde est introduite avec précautions dans le canal lacrymal, et suit son trajet de la paupière vers le nez. Après deux à trois tentatives, si les symptômes persistent, un traitement chirurgical sous anesthésie générale est proposé dans certains cas, et selon l'âge de l'enfant.Quand un bébé larmoie, en dehors des pleurs, un examen des yeux s'impose, surtout pour vérifier que la tension oculaire est normale.Obstruction acquise Des voies lacrymales qui fonctionnaient bien peuvent un jour se boucher, par exemple à la suite d'une infection ou d'une blessure des paupières.Si le larmoiement est gênant, ou si les infections se répètent, la chirurgie est possible.

Guide: 

Publié par Dr Véronique Barbat le Lundi 10 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 08 Décembre 2005 : 01h00
A lire aussi
Irritation de l'oeil Publié le 31/05/2001 - 00h00

L'œil est constamment exposé à des facteurs comme la pollution, la fumée, le maquillage, les bactéries, les virus, etc. qui risquent de causer des irritations et d'entraîner le développement de certaines affections.Généralement, ces affections des yeux sont sans gravité et se traitent...

Conjonctivite Publié le 10/12/2001 - 00h00

Une conjonctivite est une inflammation de la conjonctive. Ses causes sont diverses.

Prenez soin des yeux de votre chien ! Publié le 23/01/2006 - 00h00

Savez-vous que votre chien a un champ de vision plus large que le vôtre, que sa vision nocturne est meilleure, qu'il distingue particulièrement bien les objets en mouvement et, au contraire, a une moins bonne perception des objets fixes et des couleurs ? Ses yeux si précieux doivent être...

Kératites Publié le 10/12/2001 - 00h00

Une kératite est une inflammation de la cornée. La cornée est située à la surface de l'oeil. Elle prolonge la sclère (blanc de l'oeil). C'est un organe convexe et transparent qui permet à la lumière d'entrer dans l'oeil. Son épaisseur est d'environ 500 microns (un demi millimètre).

Plus d'articles