Test HPV (papillomavirus humain)

Publié par Carole Emile, Pharmacien Biologiste le Lundi 10 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Lundi 15 Janvier 2007 : 01h00
-A +A
Prélèvement : prélèvement au niveau du col de l'utérus Bilan : Bilan gynécologique, dépistage du cancer du col de l'utérus

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Aucune avant le prélèvement. Les seules précautions nécessaires sont de consulter votre médecin pour une surveillance et un dépistage réguliers.

A quoi sert cette analyse ?

Les papillomavirus humains (HPV) sont des virus très fréquemment rencontrés dans l'environnement. Environ une centaine de types d'HPV sont actuellement connus dont certains se transmettent par voie sexuelle. Seuls quelques-uns de ces types, HPV 16, 18, 31, 33, 45 (papillomavirus à haut risque) peuvent être à l'origine d'un cancer du col de l'utérus. Ce cancer est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme dans le monde. C'est le seul cancer pour lequel nous savons qu'il est dû, dans près de 100 % des cas, à un virus, l'HPV.Environ 70 % des femmes vont être en contact avec un HPV au cours de leur vie sexuelle (le plus souvent lors des premiers rapports), mais cette infection passe généralement inaperçue. Le plus souvent, l'infection régresse spontanément dans les mois qui suivent la contamination. Mais chez certaines femmes, ce virus persiste et peut être à l'origine, après 10 ans en moyenne, du développement de lésions pré-cancéreuses ou cancéreuses. Le test HPV est un test qui permet de rechercher le génome de certains HPV à haut risque dans un prélèvement effectué au niveau du col de l'utérus (comme un frottis à partir duquel il peut parfois être réalisé). Le dépistage du cancer du col de l'utérus fondé sur le frottis associé au test HPV apparaît plus efficace que le frottis seul. Dans l'état actuel de nos connaissances, le test HPV n'est actuellement recommandé par les experts, que chez les femmes dont le frottis est équivoque, de signification indéterminée (frottis dit ASCUS ).

Guide: 

Publié par Carole Emile, Pharmacien Biologiste le Lundi 10 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Lundi 15 Janvier 2007 : 01h00
A lire aussi
Cancer du col de l'utérus : la prévention est possible Publié le 12/11/2001 - 00h00

Actuellement, environ 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont diagnostiqués chaque année en France. Ce chiffre a diminué ces dernières années, mais pourrait encore considérablement se réduire, si le dépistage du cancer du col par frottis cervico-vaginal était régulièrement...

Plus d'articles