Traitements contre l'hypertension : les Sartans sortent gagnants

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 03 Avril 2002 : 02h00
-A +A
Les Sartans constituent l'une des familles de médicaments utilisées pour traiter l'hypertension artérielle. Une étude comparative, menée sur plus de 10.000 personnes vient de leur décerner leurs lettres de noblesse. Comparés aux bêta-bloquants (autres hypotenseurs), ils diminuent de façon significative le nombre d'accidents vasculaires et la mortalité. Cet effet est encore plus net chez les diabétiques souffrant d'hypertension.

L'hypertension concerne 7 millions de personnes en France. Elle se caractérise par une pression du sang trop forte sur les parois des vaisseaux sanguins, et en particulier des artères, lorsque le sujet est au repos. Le principal risque est l'altération de la paroi des artères, avec à la clé, une sérieuse augmentation du risque d'accidents vasculaires (accidents vasculaires cérébraux et infarctus).

Des traitements efficaces existent

Des traitements efficaces existent pour faire baisser la pression artérielle. Ils peuvent être prescrits isolément ou ensemble suivant la sévérité de l'hypertension. Les plus couramment prescrits appartiennent à cinq classes pharmaceutiques :

  • les bêta-bloquants ont une action vasodilatatrice. Ils abaissent la tension en relâchant les muscles des artères. Le diamètre des vaisseaux s'en trouve alors augmenté. Cela revient à garder la même quantité de liquide (le sang) dans un réseau de circulation plus grand (les artères). Conséquence : la pression baisse. Par ailleurs, les bêta-bloquants ralentissent les battements cardiaques, ce qui contribue également à la baisse de la pression artérielle.
  • Les diurétiques, eux, agissent en favorisant l'élimination de liquide et de sels dans les urines. Là encore, le volume sanguin a tendance à baisser et la pression sanguine sur la paroi des artères diminue.
  • Les IEC (inhibiteurs de l'enzyme de conversion) empêchent la formation d'angiotensine, une molécule à effet vasoconstricteur (qui rétrécit le diamètre des artères) responsable de l'augmentation de la pression artérielle.
  • Les inhibiteurs calciques exercent directement une action vasodilatatrice sur la paroi des artères (augmentation du calibre des artères).
  • Les Sartans agissent également sur l'angiotensine en l'empêchant d'exercer son effet hypertenseur au niveau de la paroi des artères.

Les Sartans sortent du lot

Jusqu'à présent, les médecins n'affichaient pas de préférences marquées pour l'une ou l'autre de ces classes pharmaceutiques. Mais une étude de grande envergure (étude LIFE) menée auprès de 10.000 personnes pourrait leur donner de nouvelles orientations. Elle a permis de comparer l'efficacité de deux traitements contre l'hypertension artérielle : le Losartan, médicament appartenant à la famille des Sartans et commercialisé sous le nom de Cozaar® et l'Atenolol, bêta-bloquant vendu sous le nom de Ténormine®.Les patients participant à l'étude étaient âgés de 55 à 80 ans et souffraient tous d'hypertension artérielle avec hypertrophie ventriculaire gauche. Les accidents vasculaires cérébraux, les infarctus et les décès ont été dénombrés dans les deux groupes de patients, ceux traités par Losartan et ceux traités par Atenolol. Les résultats montrent que ces événements sont réduits de 13 % chez les patients traités par Losartan par rapport à ceux traités par Atenolol. L'effet est encore plus marqué chez les diabétiques hypertendus, car dans ce cas, la réduction des accidents vasculaires atteint 24 %.

Les Sartans constituent donc une famille de médicaments hypotenseurs très efficaces en regard des autres traitements actuellement disponibles. Si vous souffrez d'hypertension et à fortiori si vous êtes diabétique, n'hésitez pas à en parler à votre médecin. Il saura vous prescrire le médicament le mieux adapté à votre cas. La famille des Sartans comprend en effet, plusieurs molécules dont les noms commerciaux figurent entre parenthèses : Losartan (Cozaar®) ; Candesartan (Atacand® et Kenzen®) ; Eprosartan (Teveten®) ; Telmisartan (Micardis® et Pritor®) ; Valsartan (Nisis® et Tareg®).

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 03 Avril 2002 : 02h00
A lire aussi
Hypertension artérielle : quels traitements ? Publié le 03/12/2001 - 00h00

Le traitement de l'hypertension artérielle a beaucoup progressé ces dernières années, avec la compréhension plus intime des mécanismes qui gèrent la tension artérielle. Globalement, on peut distinguer deux domaines. D'une part l'hygiène de vie et les mesures diététiques, d'autre part les...

Soigner son hypertension pour préserver son cerveau... Publié le 02/02/2009 - 00h00

Le rappel de cette association entre l'hypertension et le fonctionnement du cerveau a pour but d'inciter les hypertendus à suivre leur traitement correctement. En effet, soigner l'hypertension représente le premier traitement préventif de la maladie d'Alzheimer et des autres maladies...

Sexualité et maladie cardiovasculaire : ne pas s’abstenir ! Publié le 21/01/2016 - 10h38

Après un accident cardio-vasculaire, la peur de la récidive et de la mort subite, le "maternage" excessif du conjoint, le sentiment de fragilité et de dévalorisation de soi… paralyse : la sexualité n’existe plus. Or, non seulement la sexualité n’est pas risquée pour le cœur, mais elle...

Plus d'articles