Grâce à une greffe de pénis, un homme de 44 ans va pouvoir avoir son premier rapport sexuel

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Jeudi 28 Juin 2018 : 11h34

Après avoir bénéficié d'une greffe de pénis, un homme va pouvoir avoir son premier rapport sexuel à 44 ans. Un long parcours médical entamé il y a 5 ans à Londres.

© Istock
PUB

La greffe de pénis  d'un Britannique a été finalisée vendredi 22 juin à l'hôpital universitaire de Londres (UCLH), rapporte le média anglais du Daily Mail. La fin d'un parcours semé d'embûches pour cet homme de 44 ans.

Andrew Wardle est né sans pénis et avec une seule testicule. La faute à une exstrophie vésicale, malformation  rare qui touche 1 naissance sur 20 millions. Outre être privé d'un membre viril, Andrew a souffert de problèmes rénaux durant une bonne partie de son enfance.

Drogue, délinquance... L'absence de pénis a profondément impacté la vie du Britannique. Il tente même de se suicider 2 fois. En 2012, son médecin traitant, qui a connaissance de sa dépression et de ses tendances suicidaires le recommande auprès d'un urologue de l'UCLH. Le praticien propose à Andrew une pénoplastie, une chirurgie qui doit s'étaler sur deux ans.

"Je ne me sentais plus humain"

Février 2014 : la première étape consiste à retirer la poche d'urine du Britannique et la remplacer par un cathéter. Le début de la délivrance pour Andrew, qui avait très mal vécu son urostomie : "L'urostomie était la pire des choses. Je ne me sentais pas humain, mais je pensais que j'étais coincé avec ça (...) maintenant j'ai la liberté. Je ne vais plus jamais aux toilettes. C'est mieux qu'une vessie normale."

En novembre 2015, c'est l'heure de façonner le futur pénis d'Andrew. On lui prélève de la peau, des nerfs et des muscles de son avant-bras gauche ainsi qu'une veine de sa jambe droite. Le tout est roulé en forme de tube, pour mimer une verge. "J'avais un bel avant-bras donc j'ai eu un pénis de bonne taille" précise le patient.

En décembre 2017, on attache enfin la prothèse à son bas-ventre. Puis le 22 juin les médecins lui installent une pompe permettant l'érection du membre.

PUB

Il devra attendre 6 semaines avant de pouvoir faire l'amour

A la suite de l'opération, son pénis va rester gonfler une bonne dizaine de jours. Il devra attendre 6 semaines avant de pouvoir faire l'amour. Une première pour cet homme actuellement en couple qui précise : "J'ai passé 44 ans sans pénis et je me suis débrouillé pour ne pas avoir de sexe pendant tout ce temps (...) Cela me permettra de faire partie intégrante de la société."

Au final, la chirurgie d'Andrew aura duré 5 ans et coûté plus de 55 000 euros au système de santé publique britannique.

PUB
PUB
A lire aussi
Rollers : l'envolée printanière des accidentsPublié le 17/04/2001 - 00h00

Le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » publie pour la première fois un recueil des incidents et traumatismes survenus chez les pratiquants de roller. Ainsi en trois ans, entre 1997 et 1999, 2.075 accidents ont été enregistrés par 7 hôpitaux, soit 1,5% des accidents de la vie courante....

Tabac et sexualité ne font pas bon ménage !Publié le 14/04/2009 - 00h00

Si fumer rendait autrefois séduisant, avec une image très glamour des fumeurs au cinéma, cela devient de moins en moins vrai, tant l'image du tabac devient négative. Les fumeurs souffrent de mauvaise haleine, de dents jaunes, d'essoufflement. Quand on sait en plus qu'en amour, ils sont loin...

Sexualité : 10 questions, 10 réponses !Publié le 03/08/2004 - 00h00

Le temps en amour peut passer trop vite ou trop lentement, selon votre état émotionnel. Cependant certaines connaissances concrètes peuvent vous aider à ne pas trop craindre le temps qui passe, mais plutôt à vous en faire un ami. Alors, informez-vous...

Plus d'articles