Y a-t-il un âge idéal pour quitter ses parents ?

Publié par Psychonet Production le Vendredi 12 Juillet 2002 : 02h00
-A +A
Adolescent, on rêve de partir de chez ses parents et on attend la majorité avec impatience pour pouvoir enfin mener sa propre vie, dans la plus grande indépendance ! Mais quand sonne l'heure des études supérieures ou du premier job, on n'est finalement plus forcément si pressé(e) de quitter le cocon familial, plutôt confortable… Mais au fait, quand faut-il partir ?

Un départ de plus en plus tardif

Les enfants restent de plus en plus tard chez leurs parents, c'est un fait. En France, l'âge moyen du départ est de 22 ans pour un garçon, 20 ans et demi pour une fille. Les causes sont multiples : études plus longues, loyers coûteux, chômage, mais aussi éducation plus libre, pression sociale moindre… Si on ne part pas, c'est aussi parce que rien ne nous pousse à le faire ! Mais en fait, y a-t-il un âge idéal pour partir ? Selon Stéphane Clerget, psychiatre spécialisé dans les problématiques adolescentes : « Il y a d'abord un âge minimal de 18 ans, puisque c'est à ce moment que l'on devient légalement adulte, quoique l'on puisse demander une majorité anticipée à 16 ans en cas de relations très conflictuelles avec les parents. » Mais finalement, il n'y a pas d'âge idéal. En revanche, il existe un moment où il faut partir…

LE moment à respecter

Bien sûr, c'est dur de quitter le foyer parental, de rompre avec ses habitudes familiales, de tirer une croix sur son enfance. Et l'on éprouve toujours une certaine appréhension quand vient le moment de s'assumer tout seul. Mais Stéphane Clerget souligne justement qu'« il est très difficile de devenir adulte si on ne quitte pas ses parents ». En fait, pour grandir, on n'a pas vraiment le choix ! « Lorsque l'enfant est majeur et qu'il est matériellement indépendant, c'est-à-dire qu'il s'assume financièrement ou que ses parents peuvent lui subventionner une vie ailleurs, il est temps pour lui de quitter le domicile familial », conclut le spécialiste. Une décision que chacun prendra en fonction de son histoire personnelle et de son parcours de vie

Publié par Psychonet Production le Vendredi 12 Juillet 2002 : 02h00
Source : Adolescents, la crise nécessaire, Stéphane Clerget, Fayard 2000. L'adolescence, réponses à 100 questions, Philippe Jeammet, Solar 2002.
A lire aussi
Il veut que sa copine dorme à la maison, comment réagir ? Publié le 12/07/2010 - 00h00

Un adolescent sous votre toit, et un jour, vous apprenez qu'il a une petite amie. C'est la vie ! Et puis quelque temps plus tard, il vous demande si elle peut dormir à la maison.... sous entendu, dans le même lit que lui. Comment se situer et que répondre en tant que parent ? Faut-il l'autoriser...

Se faire obéir, c'est du boulot ! Publié le 10/03/2008 - 00h00

Des enfants qui n'obéissent pas, c'est un cauchemar pour les parents, mais aussi souvent pour ceux qui les entourent. Et même pour les enfants, le fait de ne pas avoir de limites est angoissant. Il est donc important, pour les parents, d'apprendre à se faire obéir.

Divorce : comment protéger vos enfants... Publié le 04/05/2009 - 00h00

L'actualité récente a mis en lumière, avec une série de procès autour d'enlèvements d'enfants, le climat passionnel des séparations très conflictuelles et les dangers qui en résultent pour l'enfant. Si nul ne peut assurer être à l'abri d'un divorce, au moins peut-on envisager, à l'heure...

Ah les belles colonies de vacances ! Publié le 06/08/2003 - 00h00

Nous connaissons tous ce refrain joyeux chanté par les enfants dans toutes les colonies de vacances de France et de Navarre. Belles, les « colos » le sont le plus souvent. Mais leur réussite ne dépend pas que de la qualité de l'organisation et des animateurs. Elle repose aussi sur la «...

Plus d'articles