Vitamine D : les bébés allaités doivent aussi être supplémentés

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 25 Février 2016 : 10h15
Mis à jour le Jeudi 25 Février 2016 : 10h24

Selon une étude canadienne, si l’allaitement maternel a des vertus inestimables et inimitables, le lait maternel n’apporte pas suffisamment de vitamine D. Les chercheurs recommandent une supplémentation en cette vitamine aux bébés allaités ?

Surrisque de carence en vitamine D chez les bébés allaités

Pour en arriver à cette constatation, le taux sanguin de vitamine D a régulièrement été mesuré chez 2.500 enfants âgés de 1 à 5 ans. Durant l’allaitement maternel, la moitié d’entre eux ont reçu une supplémentation en vitamine D. Résultat, pour chaque mois d’allaitement, les bébés non supplémentés présentent un risque de carence accru de 6% par rapport aux sujets ayant bénéficié d’une supplémentation. À deux ans, ce risque s’élève à 16% et atteint 30% à l’âge de 3 ans. L’allaitement mixte (avec introduction d’aliments solides) ne change rien.

Allaitement maternel : supplémenter les bébés en vitamine D

En pratique, on retiendra que l’allaitement maternel doit toujours être privilégié, de façon exclusive et le plus longtemps possible. Parallèlement, si votre médecin n’a pas proposé une supplémentation, discutez-en avec lui. En effet, toute carence est préjudiciable, cette vitamine intervenant dans la prévention des maladies osseuses et du rachitisme.

En France, elle est recommandée à tous les bébés, allaités ou non, de 0 à 18 mois, avec une dose quotidienne de 600 à 800 UI en cas de lait infantile enrichi en vitamine D3 ou de 1.000 à 1.200 UI en cas d’allaitement ou de lait de vache non enrichi en vitamine D3. Ensuite, de 2 ans à l’adolescence, une supplémentation ponctuelle est recommandée durant l’hiver, surtout dans les régions peu ensoleillées (la vitamine D étant produite au niveau de la peau lorsque celle-ci est exposée aux UV).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 25 Février 2016 : 10h15
Mis à jour le Jeudi 25 Février 2016 : 10h24
Source : Darmawikarta D et coll.,Total Duration of Breastfeeding, Vitamin D Supplementation, and Serum Levels of 25-Hydroxyvitamin D, American Journal of Public Health. e-View Ahead of Print. doi: 10.2105/AJPH.2015.303021. Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie, La Vitamine D : une vitamine toujours d'actualité chez l'enfant et l'adolescent, mars 2012.
A lire aussi
Bébé : deux erreurs diététiques à éviterPublié le 26/04/2005 - 00h00

Nombre de nourrissons ne sont pas allaités au-delà de trois mois, voire pas du tout. Leur nutrition repose donc sur le lait premier âge, puis, lorsque la diversification alimentaire débute, sur le lait de suite. Deux erreurs principales sont à éviter : remplacer trop tôt le lait de suite par...

Plus d'articles