Troubles de l'érection : parlez-en à votre médecin !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Novembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2007 : 01h00

Les troubles de l'érection concernent 32% des hommes de plus de 40 ans. Pourtant, ils ne sont que 25% à consulter leur médecin pour ce problème. Ils redoutent d'entreprendre cette démarche, à tel point qu'il s'écoule en moyenne entre 6 mois et 2 ans avant qu'un patient ne se décide à consulter. C'est dommage, car ce délai ne fait qu'accroître leur souffrance...

© Istock
PUB

Osez parler des troubles de l'érection à votre médecin !

Aujourd'hui, face à des troubles de l'érection, des solutions existent. Encore faut-il pouvoir en bénéficier, c'est-à-dire oser en parler à son médecin

PUB

Quels sont les impacts des pannes sexuelles ?

Il existe deux profils très distincts face aux pannes sexuelles. Certains présentent une souffrance qui s'est installée entre l'homme et son épouse, alors que pour d'autres, les pannes sexuelles apparues il y a longtemps n'ont aucun impact sur leur vie de couple. Il apparaît donc clairement que la sexualité ne revêt pas toujours la même importance.En revanche, lorsque le patient finit par franchir l'ultime étape de la consultation, les médecins accueillent des hommes en grande souffrance psychologique, et ce, quelle que soit leur appartenance à l'un des deux profils cités ci-dessus. Ils se retrouvent généralement pris au piège dans un cercle vicieux, dans lequel leurs réactions comportementales sont aggravées par celles de leur partenaire. Le plus souvent il s'agit de non-dits et de reproches non formulés, lesquels installent insidieusement un repli sur soi, psychologiquement dangereux.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Novembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Lundi 03 Décembre 2007 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Sexualité : qui sont les hommes éjaculateurs précoces ? Publié le 10/03/2016 - 10h37

L’éjaculation précoce, c’est l’impossibilité de retenir l’éjaculation environ plus d’une minute après la pénétration vaginale. Une première depuis une quinzaine d’années en France, l’enquête d’envergure "Emoi" brosse le portrait de ces hommes souvent en détresse...

L’impuissance : physique ou psychologique ?Publié le 04/11/2012 - 23h00

Au-delà de 40 ans, un homme sur deux souffre de troubles de l’érection. À partir de quand parle-t-on d’impuissance ? S’agit-il d’un problème physique ou psychologique ? Quelles en sont les causes ? Les traitements sont-ils efficaces ? Réponses.

Quand le cancer entraîne des troubles de l'érection...Publié le 03/12/2012 - 09h00

Vivre avec un cancer, c’est avant tout vivre, c’est-à-dire continuer à profiter de tout ce que la vie peut apporter. 
La sexualité fait partie des plaisirs relationnels qui nous font du bien tout en nous reliant à l’autre. Alors, continuer sa vie sexuelle et amoureuse, c’est important.
...

Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle
...

Plus d'articles