Traitement de la ménopause : l'originalité de la Tibolone

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
La Tibolone est un médicament indiqué dans le traitement de la ménopause. Elle se différencie clairement du traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) et constitue de par ses propriétés originales une arme supplémentaire. Explications du Dr David Elia*.

Quelle est la différence entre la Tibolone et le THS ? Dr David Elia : La Tibolone (Livial® des laboratoires Organon) est un médicament commercialisé en Europe depuis de nombreuses années. En France, cela fait 5-6 ans qu'elle est disponible. Elle est indiquée dans le traitement des symptômes de la ménopause (bouffées de chaleurs, douleurs articulaires, sécheresse vaginale, insomnies, etc.).Elle se différencie nettement du traitement hormonal substitutif de la ménopause classique (THS). Ce dernier est une association d'estrogènes et progestérone, alors que la Tibolone est une molécule "tout en un". Cette molécule a des effets différents en fonction des tissus. Ainsi, elle a des effets estrogéniques, ce qui explique le fait que tous les symptômes de la ménopause disparaissent à l'identique du THS, et d'autre part, des effets de type progestatif expliquant la non nécessité, à l'inverse du THS, d'associer un progestatif pour protéger l'utérus et l'absence de saignements. La Tibolone a aussi un effet légèrement androgénique (hormone mâle) ce qui la différencie encore du THS. Cette molécule a donc trois propriétés qui lui confèrent son originalité :

  • le traitement repose sur la simple prise d'un comprimé par jour,
  • les symptômes de la ménopause disparaissent très rapidement, en 10-15 jours (comme le THS),
  • les règles sont absentes,
  • l'utérus tout comme les seins, ne sont pas du tout stimulés, contrairement à ce qui se passe avec le THS.

Pas de stimulation de la muqueuse utérine, pas de règles !

Cette dernière propriété est très intéressante pour les femmes qui ne veulent pas de règles, et elles sont très nombreuses, et par exemple pour celles dont le THS est contre-indiqué en raison de saignements dus à une endométriose ou à des fibromes. En effet, comme les fibromes réagissent bien aux estrogènes, donner un THS risque de les alimenter. Avec la Tibolone, ce n'est pas le cas.

Pas de stimulation des seins, pas de douleur !

Concernant les seins, la Tibolone ne les stimule pas du tout, contrairement au THS. Cette molécule est donc très avantageuse pour les femmes qui ont mal aux seins sous THS. Elles trouvent le plus souvent une solution à ce problème avec la Tibolone. Si l'on réalise des mammographies, on constate clairement que le THS augmente la densité des seins, et donc la taille de la glande, alors qu'avec la Tibolone la densité radiologique reste basse comme chez une femme qui ne prend aucun traitement. La Tibolone peut également s'adresser aux femmes qui ont des seins à problèmes, qui réagissent très facilement aux estrogènes, qui font mal ou se mettent à faire des kystes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
A lire aussi
Les traitements de l'ostéoporose : ils sont nombreux !Publié le 05/03/2007 - 00h00

Excepté le traitement hormonal de la ménopause, très peu de femmes connaissent l'existence des quatre types de traitements indiqués dans la prévention des fractures de l'ostéoporose. Comment fonctionnent-ils ? Qui peut en bénéficier et combien coûtent-ils ? Le point avec le Dr David Elia*.

Ménopause : pourquoi le THS n’est-il toujours pas réhabilité ?Publié le 17/12/2012 - 09h00

Prescrit il y a dix ans à quasiment toutes les femmes ménopausées, le traitement hormonal substitutif (THS) a ensuite été totalement discrédité.Pourtant, en France, toutes les preuves sont aujourd’hui réunies pour réhabiliter le THS.Seule une démarche des autorités pourrait permettre...

Plus d'articles