Tout savoir pour limiter les risques d'infection nosocomiale et d'affection iatrogène

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Janvier 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 14 Janvier 2008 : 01h00
-A +A
Les risques encourus à l'hôpital ou les affections développées à la suite d'un traitement, font régulièrement parler d'eux. Qu'en est-il ? Que risque-t-on vraiment ? Quels sont ces accidents médicaux ?

L'accident médical est un dommage survenu à l'occasion d'un acte médical ou paramédical, ou à l'occasion de la prise d'un médicament. En dehors des accidents médicaux proprement dits, où la responsabilité du professionnel peut être établie, la loi du 4 mars 2002 a mis en place un nouveau système de responsabilité médicale.Dorénavant, l'aléa thérapeutique peut être indemnisé en l'absence de toute faute avérée, au même titre que les affections iatrogènes et infections nosocomiales qui seraient aujourd'hui responsables de 4.000 morts par an.

Les affections iatrogènes

L'affection est dite iatrogène dès lors que le médicament prescrit par le médecin se révèle avoir des effets indésirables venant compliquer l'affection initiale.En France, 3,2% des hospitalisations sont liées à ces effets indésirables et les personnes les plus fréquemment touchées sont les personnes âgées.Pour éviter ces affections, il est recommandé :

  • de donner au médecin toute information susceptible de l'éclairer quant au traitement adéquat à prescrire ;
  • de suivre scrupuleusement le traitement prescrit ;
  • de ne pas, en plus de votre traitement, recourir à l'automédication.

Les infections nosocomiales

L'infection nosocomiale est contractée dans un établissement de santé. Il n'existe pas, à proprement parler, de protection infaillible contre cette infection qui toucherait 6,9% des patients. Cependant, quelques mesures de prévention sont à respecter.La maladie nosocomialeLa gravité de l'infection nosocomiale dépend de l'état initial du patient :

  • âge avancé ou au contraire très jeune ;
  • immunodépression ;
  • diabète, tabagisme, etc. ;
  • obésité ou malnutrition.

Les agents infectieux les plus courants sont :le staphylocoque doré (20% des infections) ;les légionelloses (20%) ;le bacille pyocyanique (11%).Les différents types d'infections sont :les infections urinaires (infection nosocomiale la plus fréquente (40%) mais également la plus bénigne) ;les infections respiratoires (20% des infections et 1res cause de décès) ;les infections du site opératoire (10% des infections nosocomiales).Quelques règles de préventionLe visiteur peut constituer une source d'infection et un vecteur de celle-ci :il est déconseillé aux personnes présentant une maladie respiratoire ou toute autre maladie transmissible de venir visiter des patients (et notamment dans des services à risques, tels post-opératoires, réanimation) ;les plantes en pot ou fleurs coupées sont à proscrire ;il est recommandé aux visiteurs de se laver les mains avant et après chaque visite.Le patient doit respecter les instructions données par le personnel soignant :avant l'opération, le patient doit effectuer une douche antiseptique minutieuse ;il ne doit pas manipuler les dispositifs tels sondes, drainsil est également recommandé de prendre une douche chaque jour et de se laver les mains le plus fréquemment possible.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Janvier 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 14 Janvier 2008 : 01h00
A lire aussi
Pied d'athlète Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le pied d'athlète est une affection contagieuse du pied due à certaines variétés de champignon microscopique (mycose) qui s'attaquent aux couches superficielles de la peau et nécessite une consultation médicale lors de sa première manifestation.Le pied d'athlète peut aussi devenir chronique....

Affections respiratoires : pensez à la cure thermale ! Publié le 21/03/2013 - 10h00

Après les rhumatismes, les orientations thérapeutiques les plus pratiquées en cure thermale sont les maladies respiratoires.En effet, certaines eaux thermales sont dotées de propriétés bénéfiques pour les voies respiratoires.C’est ainsi que les cures peuvent être envisagées en...

Plus d'articles