Tabac, diabète et rein ne font pas bon ménage

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 04 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Octobre 2016 : 18h07
-A +A

L'une des grandes complications du diabète est l'insuffisance rénale terminale qui conduit au rein artificiel. Cette complication est liée à deux facteurs, le taux de sucre dans le sang bien sûr, mais aussi le tabagisme.

La gravité du diabète tient essentiellement à ses complications au niveau de la micro-circulation sanguine. L'hyperglycémie prolongée (c'est-à-dire un taux de sucre trop élevé dans le sang) atteint ainsi le cœur (infarctus du myocarde), le cerveau (accident vasculaire cérébral), les yeux (atteinte de la rétine ou rétinopathie), les pieds (ulcérations), et le rein (insuffisance rénale).La gravité du tabac, outre son effet direct sur les voies respiratoires, tient lui aussi à son effet sur la micro-circulation sur les mêmes organes.Il est donc possible d'en déduire que tabagisme et diabète ne font pas bon ménage…

Cette relation a parfaitement été montrée pour les atteintes rénales que l'on peut détecter tôt, à un stade débutant, par le dosage de l'albumine dans les urines (micro-albuminurie). Des chercheurs viennent même de montrer la nature de la combinaison entre les deux facteurs, tabagisme et hyperglycémie. Ainsi la vitesse d'apparition de l'atteinte rénale est liée à l'équilibre. S'il n'est pas contrôlé, les lésions rénales apparaissent plus rapidement et le tabagisme accélère encore le phénomène.Autrement dit, plus le diabète est déséquilibré, plus l'effet du tabac est néfaste…

Une maladie qui ne fait jamais mal

Le plus grave est que ces facteurs de risque sont indolores, comme toutes les complications du diabète. Ainsi quelle est la particularité de l'infarctus du myocarde chez le diabétique ? Il ne fait pas mal. Idem pour l'insuffisance rénale (absolument indolore), pour la rétinopathie, pour les ulcérations des pieds (indolores !). Remarquons qu'il en est de même pour les effets du tabac qui ne sont pas davantage douloureux. Autrement dit, il n'est pas rare de rentrer dans la maladie diabétique par les complications.

Que retenir en pratique ?

Qu'il est essentiel de faire tout son possible pour équilibrer son diabète quand on en est atteint et qu'il faut vraiment ne pas fumer dans ce cas : cela revient à jouer avec le feu !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 04 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Lundi 10 Octobre 2016 : 18h07
A lire aussi
Diabète : mon programme de suivi Publié le 23/11/2009 - 00h00

Tout diabète nécessite une prise en charge reposant principalement sur des règles d'hygiène, notamment alimentaires. Avec ou sans traitement médicamenteux, le suivi est essentiel. Quelles sont les bases de ce suivi du diabète et quels sont les objectifs ?

Diabète : dépistage, surveillance et traitement du diabète Publié le 15/05/2006 - 00h00

Le diabète touche plus de 2 millions de personnes en France. Avec l'augmentation de l'espérance de vie, le nombre de personnes atteintes de diabète va encore fortement progresser. Du fait de ses complications, le diabète est une maladie redoutable qu'il vaut mieux dépister précocement. Et...

Diabète : prévenir plutôt que guérir Publié le 26/01/2015 - 07h00

Souvent détecté par ses complications, le diabète de type 2 représente près de 90 % des cas dans le monde. Des outils de prévention et de détection existent aujourd’hui et permettent de limiter les dégâts, parfois irrémédiables, de cette maladie. 

Dépistage du diabète en pharmacie Publié le 03/11/2010 - 12h53

C’est gratuit, c’est en pharmacie et c’est durant tout le mois de novembre. L’objectif, dépister les diabétiques qui s’ignorent, afin de leur éviter des traitements lourds.

Plus d'articles