Les statines : un progrès majeur dans la prévention des accidents cardio-vasculaires

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Lundi 17 Septembre 2001 : 02h00
-A +A
Le retrait de la cérivastatine du marché pharmaceutique a suscité de nombreuses questions de la part des patients traités par cette classe de médicaments hypolipidémiants, les statines. Prescrites depuis 10 ans chez des millions de personnes dans le monde, celles-ci ont démontré leur efficacité dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, dont l'hyperlipidémie est un des facteurs de risque. Si les précautions d'emploi sont évidemment importantes à respecter, comme pour tout médicament actif, il ne faut en aucun cas remettre en cause les progrès thérapeutiques obtenus grâce aux statines.

Les maladies cardio-vasculaires (angor, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral...) représentent la première cause de mortalité dans les pays développés. Celles-ci sont directement liées à l'existence d'une athérosclérose touchant les vaisseaux sanguins (épaississement de la paroi). Les facteurs de risque cardio-vasculaires sont bien connus et leur correction fait partie de la prise en charge globale de tout patient présentant un risque cardio-vasculaire. Il s'agit essentiellement de l'hypertension artérielle, de la surcharge pondérale, du tabagisme, de la sédentarité, du diabète et des hyperlipidémies (excès de graisses - cholestérol, triglycérides - dans le sang). Ces dernières sont particulièrement fréquentes, d'où l'importance de leur dépistage et de leur correction.

La fréquence des hyperlipidémies en fait un véritable problème de santé publique

Environ 17% de la population française a un taux de cholestérol sanguin trop élevé. La fraction "LDL" du cholestérol ou "mauvais" cholestérol est directement responsable du risque d'atteinte cardio-vasculaire. En effet, toute élévation du LDL-cholestérol favorise la formation de plaques d'athérome au niveaux des artères, à l'origine des accidents cardio-vasculaires.Nous disposons aujourd'hui de nombreux médicaments "hypolipidémiants" (diminuant les taux sanguins de lipides), qui ont largement démontré leur efficacité chez des millions de patients traités à travers le monde. Deux grandes classes thérapeutiques dominent, ce sont les fibrates et les statines.

Les statines constituent un progrès thérapeutique majeur

Depuis une dizaine d'années, 6 millions de personnes ont été traitées dans le monde par les statines (pravastatine, simvastatine, atorvastatine, fluvastatine, cérivastatine). Elles ont permis de diminuer de façon très significative la fréquence de survenue des maladies cardio-vasculaires (pathologie coronarienne, accidents vasculaires cérébraux), et de sauver de nombreuses vies. Cela a été démontré dans le cadre de vastes études cliniques et épidémiologiques qui ont confirmé que la normalisation du taux de LDL-cholestérol par des médicaments tels que les statines réduit de 30 à 40% les accidents cardio-vasculaires graves. Les statines permettent une réduction importante du LDL-cholestérol en inhibant une enzyme, l'HMGCoA réductase, qui intervient dans le métabolisme des lipides. Elles diminuent également le contenu en cholestérol des plaques d'athérome, dont la rupture est à l'origine des pathologies cardio-vasculaires aiguës.Ainsi, les statines sont indiquées dans les hypercholestérolémies modérées à sévères, résistant à un régime correctement suivi, que ce soit en prévention primaire (chez un patient n'ayant jamais eu de problème coronarien), ou en prévention secondaire (chez un patient ayant déjà été victime d'un accident cardio-vasculaire).

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Lundi 17 Septembre 2001 : 02h00
A lire aussi
Statines : LE médicament anti cholestérol Publié le 25/03/2013 - 09h53

Le traitement de l’excès de cholestérol est installé depuis longtemps dans nos habitudes.Plusieurs familles de médicaments sont utilisées pour faire diminuer le taux de cholestérol dans le sang. La famille la plus prescrite aujourd’hui est celle des statines.Que sont ces médicaments si...

Plus d'articles