Sommeil en apnée, réveil fatigué

Sommeil en apnée, réveil fatigué

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2016 : 16h28

Le syndrome des apnées du sommeil correspond à des interruptions répétées de la respiration durant la nuit. Dues à l'affaissement des voies aériennes supérieures, elles conduisent à une asphyxie progressive du patient jusqu'à ce qu'il se réveille. Ce sommeil de mauvaise qualité est notamment responsable de ronflements, de somnolence diurne, de fatigue, de maux de tête, de dépression, mais également de complications cardio-pulmonaires.

© Istock

8 conseils pratiques

Ne fumez pas.
Evitez les boissons alcoolisées, les tranquillisants et les somnifères.
Perdez du poids si vous êtes en excès.
En cas de somnolence, évitez de conduire et de travailler sur des machines.
Traitez toute congestion nasale.
Dormez sur le côté, la tête du lit surélevée.
Placez un humidificateur dans votre chambre.
Consultez votre médecin ou pharmacien afin de vérifier si vos médicaments ne risquent pas d'interférer avec le réflexe respiratoire ou le sommeil.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 07 Octobre 2016 : 16h28
Source : " Le sommeil en question ", Maryse-Gilda Blaquieres, Coll. Vivre et Comprendre, Ed. Ellipses, Paris, 1999.
A lire aussi
Vous ronflez et somnolez dans la journée ?Publié le 26/12/2005 - 00h00

Vous ronflez ? Vous êtes fatigué dès le réveil ? Vous avez tendance à vous endormir dans la journée ? Vous somnolez en voiture ? Cela vous irrite et vous rend nerveux ? Consultez, c'est peut-être un syndrome d'apnées du sommeil. En l'absence de prise en charge, cette affection peut être à...

Ronflements et risque cardiovasculairePublié le 26/11/2007 - 00h00

Le simple ronflement est sans risque. En revanche, les ronflements intenses associés à des apnées obstructives du sommeil (arrêts transitoires de la respiration durant le sommeil) augmentent le risque cardiovasculaire. Une excellente raison de traiter les apnées du sommeil.

Plus d'articles