Et si on mangeait des graines de lin ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 24 Juin 2011 : 12h03
Mis à jour le Vendredi 18 Décembre 2015 : 15h31

Lesgraines de lin sont intéressantes en matière de santé à bien des égards, en raison des trois composés actifs qu’elles renferment, que sont les fibres, les lignanes et les oméga-3. C’est ainsi que les graines de lin sont utilisées tour à tour contre la constipation, l’excès de cholestérol, les symptômes de la ménopause ou encore les maladies cardiovasculaires…

© getty

Des graines de lin contre la constipation, le syndrome de l’intestin irritable, la gastrite…

Les fibres contenues dans les graines de lin ont un effet laxatif, utile contre la constipation chronique. À consommer en quantité progressivement croissante (graines de lin entières réduites en poudre).

Utilisées sous forme de poudre fine, les graines de lin non entières soulagent les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.

Toujours moulues, elles sont utilisées en cas d’inflammation intestinale (gastrite, entérite), notamment provoquée par l’abus de laxatifs.

Des graines de lin contre les bouffées de chaleur ?

Les lignanes appartiennent à la famille des phytoestrogènes. À cet égard, les graines de lin pourraient contribuer à diminuer les bouffées de chaleur de la ménopause. C’est la raison pour laquelle les graines de lin entrent parfois dans la composition de compléments alimentaires destinés à soulager les troubles de la ménopause, tout comme le trèfle rouge (Trifolium pratense) ou l’actée à grappes noires (Cimicifuga racemosa), également riches en lignanes.

Mais les études restent contradictoires quant à l’efficacité des graines de lin contre les symptômes de la ménopause (1).

De même, les phytoestrogènes des graines de lin pourraient agir sur le métabolisme des estrogènes et jouer un rôle dans la prévention des cancers du sein. Mais là encore, rien n’est encore prouvé.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 24 Juin 2011 : 12h03
Mis à jour le Vendredi 18 Décembre 2015 : 15h31
Source : Vidal, le guide des compléments alimentaires. (1) Pruthi S. et coll., J. Soc. Integr. Oncol., 5 (3) : 106-12, 2007. (2) Patade A. et coll., J. Womens Health (Larchmt), 17 (3) : 355-66, 2008. (3) Bloedon L.T. et coll., J. Am. Coll. Nutr., 27 (1) : 65-74, 2008.
A lire aussi
Les Omega sont-ils miraculeux ?Publié le 10/06/2011 - 09h24

"Quelle pêche tu as ! Tu prends des Omega ?"C'est ce que l'on entend souvent...Les Omega sont devenus des stars, le mot est tombé dans le langage courant : il faut dire qu'il est plus médiatique que acide eicosapentaénoïque, ou autres noms du même acabit désignant ces différents acides...

Lipides : où se trouvent les Omega ?Publié le 08/09/2008 - 00h00

Les acides gras Omega sont très à la mode. Ces ##O-2425/acides gras/## essentiels font encore l'objet de recherches tant leurs actions dans notre organisme sont multiples. Les experts se disputent encore sur les quantités dont nous avons besoin. ...

Le top 10 des aliments les plus riches en oméga-3Publié le 07/10/2011 - 09h12

Aujourd’hui, tout le monde sait que les poissons sont riches en oméga-3. Mais ce ne sont pas les seuls aliments pouvant contribuer à nos apports quotidiens. Voici les 10 aliments les plus riches en oméga-3, à mettre au menu régulièrement pour faire à coup sûr le...

Le pouvoir des oméga-3Publié le 14/05/2007 - 00h00

Tel est le titre du livre du Dr Michel de Lorgeril sur les acides gras oméga-3, livre qui fait le point sur tous leurs bienfaits et propose des solutions concrètes pour enrichir son quotidien en oméga-3. A lire pour ceux qui veulent vivre en bonne santé longtemps.

Plus d'articles