Les selfies propagent les poux

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 28 Octobre 2014 : 10h48
Mis à jour le Mardi 28 Octobre 2014 : 11h08

Selon l’agence russe de protection des consommateurs, les selfies contribuent à la propagation des poux chez les enfants et les ados.

© Istock

Les poux se propagent via le contact tête contre tête

Le formidable engouement pour les selfies serait à l’origine des épidémies de poux.

Si l’on reconnait que les poux ne sautent pas vraiment d’une tête à l’autre, le rapprochement avec contact tête contre tête est une voie de contamination reconnue. C’est ainsi que les épidémies de poux surviennent plus souvent dans les écoles, mais aussi pendant les grandes vacances scolaires, dans les camps, les clubs ou les campings.

PUB

Les selfies transmettent les poux

Rien de surprenant donc si les selfies représentent une pratique à risque de transmission parasitaire : les enfants et les ados mettent leur tête en contact pour être sûrs de tenir dans le cadre de la photo prise avec son smartphone à bout de bras. Rappelons que l’objectif de ces photos « selfies » est d’alimenter les réseaux sociaux.

Tout dépend donc de l’assiduité à cette pratique…

De son côté, l’agence russe de protection des consommateurs qui indique que les selfies représentent aujourd’hui la principale voie de transmission des poux, appelle à abandonner les autoportraits collectifs.

Les selfies et les poux en pratique :

  • Pas de souci avec les selfies si vous êtes seul sur la photo.
  • Les autoportraits collectifs sont à éviter en période d’épidémie de poux.
  • Inspecter régulièrement son cuir chevelu à la recherche d’éventuels poux est une habitude efficace, et à plus forte raison si l’on commence à se gratter la tête et derrière les oreilles.
  • Dès que des poux sont détectés, il faut immédiatement entreprendre un traitement anti-poux, disponible en pharmacie.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 28 Octobre 2014 : 10h48
Mis à jour le Mardi 28 Octobre 2014 : 11h08
Source : Europe 1, 27 octobre 2014. 

PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Faut-il craindre les poux de corps ?Publié le 10/06/2015 - 12h55

Cousin du pou de tête, le pou de corps parcourt notre corps pour se nourrir. Vecteur de maladies infectieuses, la pédiculose corporelle frappe les populations en état de grande précarité. Le pou de corps est donc heureusement devenu rare dans notre pays.

Contre les poux, quel produit choisir ?Publié le 20/11/2006 - 00h00

Les poux progressent toujours et régulièrement des épidémies sont annoncées dans les écoles de nos chers petits. S'en débarrasser efficacement n'est pas si facile que ça, d'autant plus qu'à force d'utiliser des insecticides, les poux ont développé une forte résistance. Une technique...

Les poux, au-delà des idées faussesPublié le 10/09/2007 - 00h00

Les poux aiment les rentrées scolaires car ils ont une prédilection pour les périodes de collectivités. Attraper des poux n'est pas grave, la pédiculose du cuir chevelu qui en découle est une affection bénigne, mais elle entraîne des nuisances cutanées, elle est très contagieuse et souvent...

Révolution stratégique anti-pouxPublié le 26/08/2003 - 00h00

De nouvelles données scientifiques devraient nous amener à réviser nos positions en matière de prévention et de traitement anti-poux. Inutile de nettoyer les draps et les écouteurs aux sprays insecticides ou encore de bannir nos petits pouilleux de l'école.

Plus d'articles