Santé mentale : quels sont les bénéfices de l’activité physique ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 10 Mars 2016 : 11h02
Mis à jour le Jeudi 10 Mars 2016 : 15h10
-A +A

En plus de ses effets sur le fonctionnement physique et physiologique de notre organisme, l’activité physique régulière d’intensité modérée a des répercussions positives sur la santé mentale. Mais qu’entend-on exactement par santé mentale, quels sont les effets attendus et pourquoi ?

Santé mentale : de quoi parle-t-on exactement ?

La santé mentale englobe trois dimensions : le bien-être, la psychologie réactionnelle et les troubles psychiques.

  • Le bien-être correspond à l’épanouissement personnel.
  • La psychologie réactionnelle désigne l’état psychique que peuvent provoquer certaines situations éprouvantes, stressantes, angoissantes.
  • Les troubles psychiques désignent quant à eux des pathologies comme la dépression, les troubles bipolaires, l’anxiété, la schizophrénie, les addictions, les troubles autistiques, les troubles alimentaires, etc. Ces troubles se situent au 3e rang des maladies les plus fréquentes, après les cancers et les maladies cardiovasculaires. On estime qu’une personne sur cinq risque de développer un trouble psychique au cours de sa vie.

Quelles sont les conséquences de cette souffrance psychique ?

La détresse psychique est associée à une détérioration de la qualité de vie, elle est une source de handicap et augmente le risque de nombreuses autres maladies comme le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires. On estime par exemple qu’une personne atteinte de schizophrénie ou de troubles bipolaires a deux à trois fois plus de risque de décéder d’une maladie cardiovasculaire.

Inversement, de nombreuses maladies s’accompagnent de troubles psychiques : 17 à 27% des personnes atteintes d’une maladie cardiaque souffrent aussi de dépression. C’est également le cas de 25% des sujets concernés par la migraine et de 5 à 13% des personnes touchées par le cancer.

Les conséquences sont à la fois économiques et sociales, pouvant mener à la précarité, à exclusion, à des conduites à risques allant jusqu'au suicide.

Au final, l’espérance de vie est diminuée, avec un taux de mortalité 4 à 6 fois supérieur à celui de la population générale.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 10 Mars 2016 : 11h02
Mis à jour le Jeudi 10 Mars 2016 : 15h10
Source : Dossier de presse Semaines d’information sur la santé mentale, 17-27 mars 2016. Kern, L., Petot, H., & Martin-Krumm, C. (2016), L’activité physique : quels bénéfices pour la santé mentale et le bien-être psychologique ? in Martin-Krumm, C. (Ed.), Les diplômes des Activités Physiques et Sportives : Psychologie, pédagogie et santé, Paris : Dunod ; David Trouilloud, Laboratoire Sport et Environnement Social, Université Joseph Fourier, Grenoble. Paris : Dunod. Trouilloud, D. (2011), L’ activité physique : quels bénéfices pour la santé mentale et le bien-être psychologique ? in C. Martin-Krumm & C. Tarquinio (Eds), Traité de Psychologie Positive. Bruxelles : De Boeck.
A lire aussi
Les bienfaits de l'activité physique : de la tête aux pieds ! Publié le 09/03/2009 - 00h00

La sédentarité s'accompagne d'effets délétères sur la santé. Elle constitue un facteur majeur d'augmentation du risque de développer ou d'aggraver diverses maladies. A l'opposé, l'activité physique apporte des bénéfices santé à tout âge. Ceux-ci viennent d'être listés dans un rapport...

Plus d'articles