Le rire, facile et très efficace contre le stress

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Avril 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Octobre 2015 : 09h15
-A +A
Le rire est une technique anti-stress très efficace et particulièrement simple à mettre en pratique. Pourtant, le rire tend à être oublié. Faut-il le réhabiliter et comment s'y prendre ? Interview du Dr Michel Dib*.

Le rire peut-il représenter une solution anti-stress efficace dans notre société moderne ?

Dr Michel Dib : Le rire est une technique magique qui permet très vite de dédramatiser les situations les plus stressantes et les plus difficiles. Le rire apporte un vent de légèreté face aux problèmes de la vie quotidienne. Il est même préconisé pour être en bonne santé. Vis-à-vis du stress, il agit comme un véritable médicament anti-stress.

Pourtant, les Français rirent de moins en moins, 3 fois moins qu'il y a 50 ans, soit 6 minutes par jour contre 19 minutes auparavant. Nous rions donc beaucoup moins que dans le passé et beaucoup moins encore dans les tranches de la société qui sont très stressées avec de lourdes responsabilités. En conséquence, les tensions nerveuses s'accentuent et augmentent certains risques, comme les pathologies cardiovasculaires et toutes les maladies déclenchées par la pression psychologique et la tension nerveuse.

Comment réapprendre à rire ?

Dr Michel Dib : La recette est pourtant facile, il suffit de s'accorder quelques coupures de décontraction dans la journée.

Je ne propose pas de pratiquer le rire dans des clubs spécialisés ou de faire des stages de rire, même si ces méthodes sont réellement utilisées dans certaines sociétés occidentales. Mais tout simplement de pratiquer le rire de deux façons différentes et complémentaires.

La première est de s'entourer d'amis positifs et drôles, de créer avec eux des occasions de rires.

La deuxième est d'apprendre à dédramatiser les situations difficiles. Grâce à notre imagination nous sommes parfaitement capables de relativiser les difficultés, en essayant notamment de se focaliser sur le côté plus léger et positif de la situation, ce qui permet d'abaisser efficacement la lourdeur du problème ressenti.

Il faut bien comprendre que dans une société où tout va très vite induisant un stress important, les difficultés ont tendance à déclencher systématiquement des émotions négatives qui sont contraires au rire. Or ces émotions négatives ne sont pas réelles, elles sont générées par des réactions de peur ou de crainte. Il est important d'inverser cette tendance et d'accorder plus d'attention aux joies.

A titre d'exemple, si l'on a très peur d'une situation donnée (la peur est une émotion négative subjective), cela ne signifie pas que cette situation va arriver, mais qu'elle déclenche simplement en nous, par les craintes et souvenirs qu'elle véhicule ou par notre propre passé, des réactions négatives qui vont empoisonner notre aptitude (conséquence négative réelle et objective) à surmonter cette situation.

A l'opposé, le rire est une attitude positive qui peut neutraliser les émotions négatives de façon très rapide et efficace. C'est ainsi que cette aptitude nous permet facilement de sortir victorieux des situations stressantes.

* Le Dr Michel Dib a publié deux ouvrages ' Apprivoiser la migraine ' et ' Apprivoiser le stress ' aux Éditions du Huitième Jour. Il est neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, membre de la Société française de neurologie et l'auteur de nombreux livres et publications dans la presse scientifique et grand public.

A lire

' Apprivoiser le stress ' et ' Apprivoiser la migraine ', Dr Michel Dib, Editions du Huitième jour.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Avril 2009 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 15 Octobre 2015 : 09h15
A lire aussi
5 recettes pour neutraliser le stress Publié le 20/04/2009 - 00h00

Nous vivons dans une société où tout nous pousse à être stressé. Comment inverser cette tendance ? Quelles sont les recettes pour neutraliser le stress auquel nous sommes soumis dans notre vie quotidienne ? Réponses du Dr Michel Dib*.

Stress : facteur déclenchant de la migraine ? Publié le 02/03/2009 - 00h00

Non, les migraineux ne sont pas forcément plus stressés que les autres. Ils ont simplement une sensibilité accrue aux effets du stress. Le stress doit donc être identifié comme un facteur déclenchant de la crise de migraine, et c'est à ce titre uniquement qu'il est recommandé aux migraineux...

Et si rêvasser pouvait vraiment changer notre vie ? Publié le 08/06/2009 - 00h00

Lorsque nous rêvons, notre cerveau est particulièrement productif. Il en est de même lors de nos rêveries conscientes. Et si nous apprenions à les orienter positivement, à utiliser nos rêvasseries à bon escient ? Elles peuvent nous aider à résoudre nos difficultés, voire à orienter votre...

Plus d'articles