Renaissance de l’Agence de sécurité sanitaire

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 02 Mai 2012 : 19h42
Mis à jour le Jeudi 03 Mai 2012 : 08h44

Le 1er mai 2012, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a disparu, laissant la place à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm).

Cette nouvelle Agence s’inscrit dans la loi relative au renforcement de la sécurité sanitaire des médicaments et va s’atteler, a minima, à plus de transparence.

© getty

Ébranlée (entre autres) par l’affaire du Médiator, l’Afssaps renaît sous les traits de l’Ansm, une nouvelle agence entièrement renouvelée selon plusieurs grands axes :

  • Prévention des conflits d’intérêts.
  • Nouvelle gouvernance : contrôle du Parlement avec 3 députés et 3 sénateurs qui siègent au Conseil d’administration.
  • Transparences des décisions, celles-ci devant toujours bénéficier au patient.
  • Meilleure formation des professionnels de santé.
  • Meilleures informations des patients.
  • Fonds d’intervention de 15 millions d'euros devant servir à lancer des programmes de recherche publique sur la sécurité d'utilisation des produits santés (médicaments, prothèses...), en toute indépendance de l'industrie !

A noter que les industriels ne pourront plus être représentés dans aucune instance de cette nouvelle agence sanitaire.

D’autres décrets sont attendus, notamment concernant le contrôle de la publicité des médicaments et les dispositifs médicaux auprès des professionnels de santé…

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 02 Mai 2012 : 19h42
Mis à jour le Jeudi 03 Mai 2012 : 08h44
Source : JO du 29 avril 2012, http://www.legifrance.gouv.fr; Egora.fr, 30 avril 2012.
A lire aussi
Diane 35 : interdit dans 3 moisPublié le 31/01/2013 - 13h59

L'Agence du médicament (Ansm) a pris une décision extrême : Diane 35 et de ses génériques disparaîtront du marché d’ici 3 mois.Le rapport bénéfice / risque de ce traitement contre l’acné, trop largement prescrit comme contraceptif oral, a été jugé défavorable.

Les patients experts se prennent en mainPublié le 15/09/2015 - 14h22

Le patient devient un expert de sa santé. Les programmes d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) sont un nouveau pas de plus vers une meilleure connaissance de sa maladie, des traitements, des thérapies alternatives et à la clé, une amélioration de la qualité de vie. Et cela...

Homéopathie : paroles de soignants Publié le 10/10/2017 - 16h12

L’homéopathie est dans la ligne de mire de nombreux supporteurs et détracteurs qui s’affrontent par médias et communiqués interposés. Nous avons voulu donner la parole aux professionnels de santé, médecins, pharmaciens, et sages-femmes qui, bien que formés à la médecine conventionnelle...

Plus d'articles