Le ras le bol des infirmières

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 25 Juin 2002 : 02h00
-A +A
La France manque d'infirmières. Les infirmières en poste sont stressées. Essayons de comprendre ce qui se passe avec Guy Isambart, Trésorier de l'Association de Recherche en Soins Infirmiers. (ARSI : www.arsi.asso.fr)

e-sante : Les infirmières sont dans la rue. La pénurie des effectifs devient réelle. La profession est-elle en crise ?

Guy Isambart : Oui, la profession, comme notre société, est en crise car elle n'a pas su se faire entendre quand elle demandait d'augmenter les quotas et cela avant que l'on parle des 35 heures. De plus, notre profession est "tiraillée" entre la continuité du service public et les impératifs de la vie familiale. La pénurie entraîne inévitablement la dégradation de nos conditions de travail.

e-sante : Les métiers de la santé changent. Comment doivent, selon vous, évoluer les fonctions de l'infirmière ?

Guy Isambart : Les fonctions infirmières doivent évoluer vers la "clinique", c'est-à-dire vers une plus grande implication dans le suivi des malades au quotidien à travers ce que nous appelons le diagnostic infirmier. Les fonctions "transversales", comme l'hygiène ou l'éducation des patients, sont aussi à développer. Les infirmières doivent enfin s'investir dans la recherche en matière de santé, tant les patients ont besoin d'être accompagnés dans les différentes phases de leurs maladies.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 25 Juin 2002 : 02h00
A lire aussi
Demain, la santé sera trop chère pour vous ! Publié le 26/06/2006 - 00h00

Avec cet avertissement, Hervé Réquillart* souhaite alerter les usagers de l'assurance maladie et attirer l'attention sur l'importance de nos comportements. Au-delà de son analyse du dysfonctionnement du système de soins, il nous incite à devenir des consommateurs de soins avisés et nous...

Douleur aux articulations (polyarthralgie) Publié le 14/10/2005 - 00h00

Les douleurs articulaires sont sans aucun doute un des problèmes de santé les plus répandus. En vieillissant, chacun d'entre nous risque de développer des douleurs chroniques aux épaules, aux coudes, aux poignets, aux mains, aux hanches, aux genoux et aux pieds. Au dos aussi puisque la colonne...

Serious games : mieux se soigner en s'amusant ? Publié le 01/12/2016 - 14h38

Le jeu, c’est du sérieux. Le principe des serious games ou "jeux sérieux" en santé est simple : en s’amusant comme dans un jeu vidéo, on peut changer les comportements en santé, apprendre sur sa maladie et mieux la gérer au quotidien. Certains font de la prévention, d’autres tentent...

Plus d'articles