Le printemps est là... et l'allergie au pollen aussi ! Les gestes anti-allergie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 20 Mars 2012 : 16h18
Mis à jour le Mardi 25 Mars 2014 : 15h55

Comme chaque année, avec l’approche du printemps, les allergies saisonnières pointent leur nez. Le nez qui pique et les éternuements empoisonnent la vie des allergiques.

Si certains gestes au quotidien peuvent améliorer les symptômesdes allergiesdu printemps, inversement, certaines erreurs les favorisent. Petite revue de ce qu’il faut faire et ne pas faire contre les allergies du printemps.

A faire contre les allergies aux pollens

  • Prenez votre traitement sans attendre l’arrivée des premiers symptômes d’allergie.
  • Veillez à ne pas ouvrir les fenêtres pendant la pollinisation.
  • Évitez également les sorties lorsque les taux de pollens sont très élevés. Les pires conditions sont les mi-journées par grand soleil et petit vent ou après un orage.
  • En voiture, gardez les fenêtres fermées. Et sachez qu’il existe des filtres à installer sur le système de ventilation, qui retiennent les pollens.
  • Après une sortie en période de pollinisation, rincez votre nez avec du sérum physiologique, changez de vêtements et lavez-vous les cheveux avant de vous mettre au lit.
  • Faites tondre votre jardin avant la floraison des graminées.
  • Séchez votre linge à l’intérieur.
  • Consultez régulièrement la qualité de l’air : le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) publie le contenu de l'air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique.

    Consultez la carte des pollens : http://www.pollens.fr/les-bulletins/bulletin-allergo-pollinique.php.

Autres petits gestes pour prévenir les symptômes des allergies de printemps

  • Faites un nettoyage de printemps afin d’éliminer les poussières et les moisissures accumulées durant l’hiver.
  • Lavez votre literie une fois par semaine.
  • Utilisez un déshumidificateur automatique.
  • Ne laissez entrer ni chien ni chat dans votre chambre.
  • L’automédication n’est pas recommandée.

    Consultez un allergologue, à défaut votre médecin afin de bénéficier d’un traitement adapté et personnalisé.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 20 Mars 2012 : 16h18
Mis à jour le Mardi 25 Mars 2014 : 15h55
Source : Association Asthme & Allergie, http://asthme-allergies.org ; Réseau national de surveillance aérobiologique, http://asthme-allergies.org. 

A lire aussi
L'allergie au pollenPublié le 14/05/2001 - 00h00

On appelle pollinose ou allergie au pollen, une affection allergique provoquée par le pollen contenu dans les étamines et disséminés soit par le vent, soit par les insectes. Prédominante au printemps, l'allergie au pollen est la manifestation allergique la plus caractéristique. L'allergie au...

Vrai / Faux sur les allergies aux pollensPublié le 30/03/2012 - 12h40

Chaque année, les allergiques aux pollens redoutent l’arrivée du printemps. Pas étonnant : entre mars et septembre, on respire jusqu’à 11 millions de pollens par jour ! Il suffit d’être allergique à une espèce de pollen pour souffrir des classiques symptômes de...

Mes 10 réflexes contre les pollensPublié le 03/05/2010 - 00h00

Avec le retour du beau temps, la végétation explose, projetant des milliers de grains de pollens dans l'air que nous respirons. C'est un problème pour les personnes allergiques qui chaque année souffrent d'une myriade de symptômes : nez qui coule, nez bouché, éternuements, toux, yeux...

Plus d'articles